Aude Lancelin publie un livre sur la décadence du journalisme | Livres Hebdo

Par Anne-Laure Walter, le 09.10.2016 à 10h00 (mis à jour le 09.10.2016 à 10h01) - 2 commentaires A paraître

Aude Lancelin publie un livre sur la décadence du journalisme

Aude Lancelin

Les liens qui libèrent ont gardé le secret de la parution le 12 octobre du Monde libre, signée par la journaliste écartée en mai de la direction adjointe de L'Obs. 

On se demandait qui allait éditer le livre d'Aude Lancelin, ancienne directrice adjointe de L'Obs, dont le licenciement avait fait grand bruit fin mai. Ce sont Les liens qui libèrent qui, après avoir réussi à garder le secret jusqu'à cette fin de semaine, publieront le 12 octobre Le monde libre avec un tirage de 14000 exemplaires dont 10000 seront mis en place. Dès ce dimanche 9 octobre, le plan média démarre avec une interview dans le JDD.

Dans un document très littéraire, la journaliste qui depuis 15 ans a travaillé au Nouvel Observateur, chez Marianne avant de revenir à L'Obs, raconte de l'intérieur la dérive du système médiatique français avec l'histoire de la numéro deux d'un hebdomadaire de gauche qui s'appelle L'obsolète, dirigé par un certain Jean Joël. Elle fustige "la décadence d'un métier,  les opérations de police intellectuelle et le socialisme d'appareil à l'agonie" et trace de durs portraits de Manuel Valls "petit homme colérique aux idées simples devenu l'enfant chéri de l'Obsolète" ou Bernard-Henri Levy, "le sentencieux maître à penser de l'Obsolète". 

Expression d'une époque

"La force de ce texte est qu'il est l'expression d'une époque, explique Henri Trubert, son éditeur. On voit comme les théories de management ont envahi les rédaction, le glissement des médias mais aussi de la gauche qui emprunte ses valeurs et concepts à la droite." 

Les causes politiques avaient été évoquées suite à l'éviction d'Aude Lancelin, marquée à la gauche de la gauche, proche du philosophe marxiste Alain Badiou et de l’économiste radical Frédéric Lordon.
 

Auteur cité (1)

Commentaire récent

“ Quel rapport ? C'est interdit de critiquer maintenant ? Parce que, dans un formidable élan patriotique et républicain, nous sommes tous Charlie et patati et patata, on doit peut-être transférer l... ” Arnold il y a 3 ans à 05 h 08
close

S’abonner à #La Lettre