Bibliothèque

Baladine Claus, responsable de la nouvelle médiathèque des Sorinières (Nantes) : "Mettre du moelleux dans nos relations avec le public"

Baladine Claus, responsable de la nouvelle médiathèque des Sorinières (Nantes) : "Mettre du moelleux dans nos relations avec le public"

Médiathèque L'Echapée aux Sorinières. - Photo Médiathèque des Sorinières

Baladine Claus, responsable de la nouvelle médiathèque des Sorinières (Nantes) : "Mettre du moelleux dans nos relations avec le public"

L'Echappée, une médiathèque « comme à la maison » ouvre ses portes le 17 septembre aux Sorinières (Loire-Atlantique). Jardin partagé, large offre de presse, accueil des personnes en situation de handicap… Sa directrice nous présente les lieux.

J’achète l’article 1.5 €

Par Fanny Guyomard,
Créé le 15.09.2022 à 12h14 ,
Mis à jour le 16.09.2022 à 09h16

Après un an et demi de travaux et 3,5 millions d’euros, la médiathèque des Sorinières, dans la métropole de Nantes, fait découvrir samedi 17 septembre son nouveau bâtiment. Interview de sa responsable Baladine Claus.

Livres Hebdo : Vous voulez une bibliothèque « comme à la maison » : quels sont les différents mobiliers et services qui permettent de s’en approcher ?

Baladine Claus : Nous avons mis des coussins, des tapis… Des choses qui renvoient à l’univers domestique, avec une importance accordée aux végétaux. Nous avons travaillé sur l’aménagement intérieur avec le consultant Nicolas Beudon et le designer Simon Pointillart, qui a dessiné le mobilier sur mesure.

Nous avons aussi abandonné la classification décimale de Dewey pour un classement qui ressemble plus à ce que les gens font chez eux. L’idée est qu’ils soient autonomes pour trouver les livres qui les intéressent dans les rayons. Et nous proposons maintenant des jeux vidéo et des consoles de jeux vidéo en prêt.

Médiathèque L'Echapée aux Sorinières.
Médiathèque L'Echapée à Sorinières.- Photo MÉDIATHÈQUE DES SORINIÈRES

Qui dit maison, dit jardin…

Un jardin pédagogique partagé, accompagné par l’association La Sauge qui fait de la sensibilisation à la biodiversité.

Un accueil "comme à la maison" ?

Les six bibliothécaires et la vingtaine de bénévoles ont été formés à l’accueil par Héloïse Courty. Nous allons mettre du moelleux dans nos relations avec le public. L’abonnement est par ailleurs gratuit, et la médiathèque sera ouverte trente heures par semaine.

Vous étoffez l’offre de magazines et de quotidiens, qui se trouvent à l’entrée et au cœur de la médiathèque : la presse a une place privilégiée ?

Le hall permet en effet aux gens de lire les quotidiens et les hebdos généralistes, tout en buvant un café, en attendant devant la salle de spectacle, la salle informatique ou le labo (une pièce fermée pour les ateliers d’arts plastique ou les jeux). C’est la zone polyvalente où les gens peuvent se poser, se retrouver, faire du bruit. Puis dans la bibliothèque, on trouve le reste de la presse adulte. Et l’espace jeunesse a aussi ses magazines.

Plan de la médiathèque L'Echapée, qui ouvre ses portes ce 17 septembre 2022 à Sorinières (Loire-Atlantique).
Plan de la médiathèque L'Echapée, qui ouvre ses portes ce 17 septembre 2022 à Sorinières (Loire-Atlantique).- Photo MÉDIATHÈQUE DES SORINIÈRES

Avez-vous prévu des projets avec la résidence qui surplombe la médiathèque, et notamment les personnes âgées autonomes ?

Nous sommes allés les voir. Les profils sont différents : des personnes en situation de handicap, d’autres récemment arrivées en France… Tout le monde nous demande un accès à internet et des animations pour les enfants. Et un homme nous a proposé d’être le traducteur en arabe-français si besoin !

Comment prenez-vous en compte les différents handicaps ?

Nous proposons des livres audio et des Victor Reader Stratus, un appareil qui permet aux personnes malvoyantes d’écouter des livres. Les allées sont assez larges pour que deux fauteuils se croisent. En fait, l’espace documentaire est constitué d’une seule et unique pièce de 450 m2, qui rassemble 20 000 livres et 2000 DVD enfants et adultes.

Médiathèque L'Echapée, aux Sorinières.
Médiathèque L'Echapée aux Sorinières.- Photo MÉDIATHÈQUE DES SORINIÈRES

D’où vient le nom de la médiathèque ?

Le conseil municipal a voté entre deux noms qui ont découlé d'une large consultation citoyenne. Des bénévoles et des enfants ont donné leur avis. Et à la base, un panel de citoyens qui suivent le projet depuis 2017 ont fait 110 propositions pendant le confinement. « L’Echappée » a été citée deux fois. Comme un besoin d’évasion…

Les dernières
actualités