Résultats

Alors que le groupe de presse et d'édition Bayard annonce, pour son exercice du1er juillet 2013 eu 30 juin 2014,  un chiffre d’affaires de 346,3 millions, en repli de 3,7 % (2 ,7 % à périmètre et taux de change constants), celui de sa branche édition est « quasi stable » à 41 millions d'euros (contre 41,3 millions d'euros pour l'exercice précédent) et son activité numérique se situe en nette progression, à + 17,8 %, indique un communiqué du groupe daté du 7 novembre.

En outre, la marge opérationnelle du groupe progresse pour s’établir à 9,7 millions d’euros (7,9 millions en 2012-2013), et le résultat d’exploitation atteint 4,6 millions d’euros, contre 3,6 un an plus tôt. Le résultat net s'inscrit à - 0,9 million d’euros, contre + 0,1 million dans l’exercice précédent.

« Le groupe montre sa relative bonne résistance, grâce aux efforts de rationalisation, au repositionnement d’activités déficitaires, à l’adaptation de son périmètre d’activité, à la rechercher d’innovations et au lancement de nouvelles offres papier ou digitales, ainsi qu’à la croissance externe », commente le communiqué.

Bayard a fortement investi dans le numérique en rachetant le site Familiscope.fr et en reprenant à 100 %, au début de l’exercice 2014-2015, le site Enfant.com, tout en arrêtant la publication papier de Enfant magazine. Il a aussi augmenté la diffusion numérique de La Croix.

Via sa filiale Bayard Média International et Investissement, le groupe s’est offert un développement dans la création numérique et la production audiovisuelle en prenant 20 % des sociétés luxembourgeoises Fabrique d’Images et Picture Factory, et 53 % de la société de production numérique Toboggan, au Canada. En Allemagne, le groupe a cédé Jardins et maisons (Living & More), tandis qu’il a acquis au début de l’exercice 2014-2015 en cours les actifs de la société Peter Li aux Etats-Unis, spécialisée dans le matériel pédagogique d’éveil à la foi et les magazines religieux.

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités