Corse

[BD à Bastia 2021] La librairie "Alma" s'implante au coeur de Bastia

Photo DR

[BD à Bastia 2021] La librairie "Alma" s'implante au coeur de Bastia

Deux anciens libraires d'Album ont inauguré la nouvelle librairie "Alma", à deux pas du centre culturel Una Voltde Bastia (Haute-Corse).

J’achète l’article 1.50 €

Par Thomas Faidherbe,
à Bastia,
Créé le 17.09.2021 à 18h55,
Mis à jour le 10.10.2021 à 16h44

Les mains sont dans les cartons et les dernières nouveautés sont en cours d'installation ce vendredi, à Bastia. Au 27 du boulevard Paoli, la librairie, "Alma" du quatuor Laurent Deville, Olivier Rivollier, Françoise Rivollier et Christophe Di Caro a ouvert ses portes le 8 septembre dernier. 

Après la fermeture "compliquée" de la librairie Album Sobadi, en novembre 2020, l'idée de prolonger cette institution locale trottait dans la tête d'Olivier Rivollier depuis déjà trois ans. L'ancien directeur d'Album décide alors avec les trois passionnés de "monter ce projet de A à Z". Ensemble, le projet mûrit "petit à petit", sans "être gagné d'avance". Il fallait "Trouver un local qui soit bien placé, assez grand pour accueillir tous les livres et pas trop cher" précise Laurent Deville. Le loyer du local, situé 27 boulevard Paoli, a dû être négocié. 
 
Un soutien unanime des Corses

Des anciens de la librairie Album font partie de l'aventure. Laurent Deville a été chez Album pendant dix-sept ans. Il reprend la gestion des rayons BD, cinéma, polar, SF, jeunesse. Olivier Rivollier, l'ancien directeur de la librairie gère la nouvelle structure.  Dès les premiers jours d'ouverture, les Corses sont venus en nombre. Tous les rayons ont été dévalisés. "Près de 70% des clients fidèles d'Album sont déjà venus nous voir" déclare le gérant. Pour d'autres, l'heure est à la découverte. "C'est la première fois que je viens. Je viens m'imprégner des lieux" témoigne un client.

Alma réunit tous les genres

Aujourd’hui, la librairie rassemble près de 10 000 références sur 240 mètres carrés, allant de la bande dessinée aux sciences humaines, en passant par le scolaire et la littérature. Sur les étagères en bois coexistent éditeurs métropolitains et éditeurs locaux, tels Albiana, Clémentine ou Piazzola. En effet, la librairie fait la part belle à son territoire. Le rayon corse représente environ 20% du stock. D"Nous sommes aussi en train de répertorier les auto-éditeurs" explique Olivier Rivollier. 
  
A l'entrée, derrière une vitrine para-BD, les libraires proposent des figurines, des objets dérivés des célèbres sagas Harry Potter (Gallimard Jeunesse) de J.K. Rowling et Game of Thrones (Pygmalion) de George R.R Martin. 
 
Photo DR
 

Une amitié indéfectible avec BD Bastia

Alma va s'animer tout au long de l'année. A l'intérieur du magasin, un espace spécialement dédié aux rencontres a été aménagé. La pièce de quinze mètres carrés, avec sa voûte en pierres apparentes, permettra d'organiser une rencontre par semaine. Dans un premier temps, les écrivains locaux seront conviés, avant de faire venir des auteurs du Continent.

Depuis plus d'une dizaine d'années, Album Sobadi faisait partie des meubles des rencontres de la bande dessinée et de l'illustration corse, BD à Bastia. Cette année, la librairie Alma a pris la relève. Située dans une annexe du théâtre municipal de Bastia, elle donne la possibilité aux festivaliers d'acquérir les ouvrages de tous les auteurs, dessinateurs et illustrateurs. Dès le début de la manifestation culturelle, les curieux et curieuses ont dévalisé les stands tenus par Laurent Deville, que ce soit pour les ouvrages de l'italien Simone Rea (Voila le vent et Je veux enlever la nuit, parus chez Cambourakis) ou Quatre détours de Song Jiang (Editions de la Cerise) d'Alex Chauvel et Guillaume Trouillard. 
   
Bastia, qui compte plus de 4000 habitants, dispose désormais de trois libraires généralistes, après l'ouverture en 2017, d'A Piuma Lesta, fondée par Lory Massey et située au sud de l'agglomération, ainsi que la Librairie- papetrie Papi sur le boulevard Paoli, qui accueille notamment les Rencontres littéraires de Bastia.

 

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités