BLOG BD

Blog BD : une rampe de lancement

Blog BD : une rampe de lancement

Blog BD : une rampe de lancement

En bande dessinée, l'adaptation des blogs est devenue un créneau éditorial avec ses éditeurs spécialisés, ses succès en librairie, ses prix et ses salons, comme le Festiblog, véritable événement de la blogosphère. Sa 7e édition s'est tenue les 24 et 25 septembre à Paris.

J’achète l’article 1.5 €

Par Julie Rocha-Soares,
Créé le 29.05.2015 à 15h03 ,
Mis à jour le 12.10.2015 à 17h09

STIVO : AVEC DE VRAIES PLANCHES. Pour sa première BD, Stivo avait "les réflexes du blog" (une illustration au-dessus de l'autre). Alors pour les tomes suivants, il essaie de s'éloigner de ce style "pour travailler comme pour de la BD classique avec des vraies planches contenant des cases, une autre qualité de dessin et des décors plus fouillés".- Photo JULIE ROCHA-SOARES

Où trouver côte à côte L'actu en patates et Joséphine, le dessinateur Boulet, le professeur Moustache et la gaga Diglee ? Pas en librairie ni sur Internet, mais à Paris, une fois par an, "en vrai", sur le parvis de la mairie du 3e arrondissement lors du Festiblog, dont la 7e édition s'est tenue les 24 et 25 septembre. Outre les vedettes de la blogosphère devenues auteurs à succès, d'autres moins connus ont été invités à rencontrer leurs fans.

200 blogueurs ont dédicacé

MARION MONTAIGNE : LA VULGARISATION SCIENTIFIQUE. Marion Amirganian (à gauche), éditrice chez Ankama, se rappelle "l'enthousiasme de toute l'équipe" lors de l'adaptation du blog BD de vulgarisation scientifique tenu par Marion Montaigne (à droite), et souligne qu'"on ne se rend pas compte de la quantité de boulot que ça représente !".- Photo JULIE ROCHA-SOARES

Cette année, un point d'honneur a été mis pour "veiller à ce qu'il y ait une diversité des thématiques et des styles graphiques, et surtout pas que de l'autofiction », précise Yannick Lejeune, créateur de l'événement avec Eric Dérian, blogueur et auteur de bandes dessinées depuis vingt ans. Au total, près de 200 blogueurs ont dédicacé dans une ambiance bon enfant pour le plaisir des 5 000 visiteurs. "Le rôle du Festiblog est davantage celui de découvreur de talents que de rampe de lancement », pointe Yannick Lejeune, également éditeur chez Delcourt et chargé du développement numérique. Cela n'empêche pas les éditeurs de profiter de cette date phare pour lancer en rayons leurs nouveaux albums de blogueurs. C'est le cas de Tu mourras moins bête (Ankama éditions), adapté du blog de vulgarisation scientifique de Marion Montaigne. Paru le 22 septembre, ce volume sur les erreurs au cinéma et dans les séries TV bénéficie d'un premier tirage à 10 000 exemplaires. Le deuxième tome sur le corps humain est prévu pour mars 2012, et le troisième pour le prochain Festiblog. Ankama édite également d'autres blogueurs, comme l'auteur de Maliki, dont le cinquième volume est paru début septembre.

LUCILE GOMEZ : FILLE PAR GOÛT DE LA PROVOCATION. "Au départ, raconte Lucile Gomez, je me suis positionnée en tant que fille par goût de la provocation, mais je n'ai pas envisagé que cela m'enfermerait." Elle prépare aujourd'hui un album chez Delcourt sur le thème de l'entrée dans la vie active, et espère ainsi se libérer de l'image de "nouvelle Pénélope Bagieu"... d'autant plus qu'elle était sur Internet trois ans avant cette dernière.- Photo JULIE ROCHA-SOARES

Si certains éditeurs tentent d'apporter une plus-value au livre en rééditorialisant les scénarios, retravaillant le graphisme et ajoutant des contenus inédits, d'autres voient dans les communautés de fans fidèles de la blogosphère un vivier de potentiels préacheteurs qui ne nécessite pas d'investir à long terme sur un auteur inconnu. Philippe Estran a fondé en décembre 2009 Stylo bulle éditions, spécialisée en BD : "J'avais besoin d'albums rapidement prêts, éditables en trois mois", avoue cet ancien imprimeur. Parmi ses publications, les best of des notes du blog de Piratesourcil et de la "girly" Mayeule ont bénéficié d'une sortie lors du Festiblog 2010. En janvier, Le Stylo bulle se dotera même d'une collection "Stylo blogs" pour les livres issus de blog. Même si Vraoum, le label de la maison Warum, se défend de ne pas être un éditeur de blogs, "près de 90 %" de son catalogue concerne des auteurs de blogs BD. Depuis 2009, la collection "Autoblographie" accueille les appréciés Monsieur le chien et Hommes qui pleurent et Walkyries, Laurel avec Un crayon dans le coeur et Bastien Vivès, dont La boucherie va être réédité en novembre avec une couverture cartonnée et traduite en espagnol dans le même temps. Wandrille Leroy, cofondateur de Warum et blogueur très impliqué, est même à l'initiative du prix Révélations blog, en partenariat avec le pavillon Jeunes talents d'Angoulême. Lilla, blogueuse lauréate 2010, va ainsi sortir Les bidoumanes, son premier album de 100 pages inédites sous le label Vraoum. De son côté, le magazine féminin Elle organise le grand prix des Blogueuses et a primé en 2010 Lisemai dans la catégorie dessins, dont la BD papier Dis camion : du célibat, des mecs, une fille, chez Michel Lafon, profite de sa notoriété et s'assure des ventes avec un public préaquis.

Pour la majorité des blogueurs, le blog a pour fonction de "partager des dessins", "tester des blagues", voire "faire évoluer [son] style". Il est rarement utilisé comme un portfolio en vue d'une publication. Et pourtant. Lucile Gomez, la marraine du Festiblog 2011, a commencé dès 2004 avec le webzine 100 % fille Desseins. Après une semaine de mise en ligne, l'éditeur indépendant Le Cycliste lui fait signer sa première BD. Elle enchaîne avec Les fables de Belle Lurette (Vent des savanes), ouvre son propre blog et collabore au magazine Kramix (Le Lombard), dans lequel elle crée Bretzelle et Baba, qui fait aujourd'hui l'objet d'un volume à part entière (Le Lombard), bientôt prolongé par un deuxième tome.

Remarquée

Leslie Plée, elle, a été remarquée par Pénélope Bagieu, devenue directrice de collection chez J.-C. Gawsewitch, pour son blog où elle croquait son quotidien de libraire à Cultura. Ainsi sont parus Moi vivant, vous n'aurez jamais de pauses, ou comment j'ai cru devenir librairie, vendu à plus de 12 000 exemplaires, et L'effet kiss pas cool, journal d'une angoissée de la vie. Actuellement, elle prépare un tome pour Fluide.G sur l'adolescence, dont les premières planches figureront dans le hors-série Fluide glamour. Autre exemple : les éditions Paquet ont "flashé" sur Dugly, la chienne de Stivo, moins d'un mois après qu'il a posté deux notes sur ses aventures. Il a conçu spécialement les saynètes pour les deux tomes : Chienne de vie, en réimpression pour un tirage total de 8 000 exemplaires, et Viens ici !, tiré à 5 000, et a signé pour un troisième volume en 2012. En parallèle, il travaille à une BD pour Makaka éditions (voir encadré) sur Jean-Kader, un lascar qui se rêve en super-héros, à paraître en janvier lors du Festival international de BD d'Angoulême.

Difficile d'émerger

Après un premier album, les projets se multiplient pour les invités du Festiblog 2011, même si Yannick Lejeune avertit qu'"il est très difficile d'émerger aujourd'hui avec la concurrence des milliers de blogs BD ». En outre, pourquoi continuer d'alimenter un blog personnel en dévoilant des idées de strips potentiellement exploitables pour l'édition ? De son côté, c'est bien dans l'optique de le publier que Guillaume Long, parrain du Festiblog cette année et auteur d'une quinzaine de BD, a mis en ligne son blog BD gastronomique hébergé par Lemonde.fr, qui le rémunère. A boire et à manger, son album de recettes de près de 140 pages organisées par saisons avec des suppléments détachables, est attendu pour janvier chez Gallimard. Pour Lewis Trondheim, blogueur et directeur de la collection "Shampooing" chez Delcourt, le blog est bien "un moyen honnête et respectable de valoriser un travail », mais il tient à mettre en garde les utopistes qui espéreraient en vivre : "Les auteurs de BD sont généralement mal payés. »

Les dernières
actualités