édition

Bouquins publie des inédits de Jean-René Huguenin

Bouquins publie des inédits de Jean-René Huguenin

Une comète de la scène littéraire

Bouquins publie des inédits de Jean-René Huguenin

Bouquins (Editis) dévoile jeudi 25 août l'essentiel des œuvres de Jean-René Huguenin dans un ouvrage unique qui comprend quatre romans inédits et 88 articles, 60 ans après la disparition subite de l'écrivain à l'âge de 26 ans.

 

J’achète l’article 1.5 €

Par Adriano Tiniscopa,
Créé le 25.08.2022 à 14h05 ,
Mis à jour le 21.09.2022 à 16h24

60 ans après la mort de Jean-René Huguenin, la maison d'édition fondée par Guy Schoeller, Bouquins, publie jeudi 25 août l'ensemble des ouvrages de l'écrivain compilés dans un volume unique, et complémentés par quatre autres romans inédits et 88 articles. L'édition est établie par Oliver Wagner, conservateur au service moderne et contemporain du département des Manuscrits de la BNF et est préfacée par le journaliste Michka Assayas.

Décédé subitement à l'âge de 26 ans, Jean-René Huguenin n'a publié qu'un roman de son vivant, La Côte sauvage paru en 1960 au Seuil, avant que le public ne puisse le lire postmortem dans un Journal (Seuil, 1965), tenu de 1955 à l’avant-veille de sa mort et salué par les plus grands, de Julien Gracq à François Mauriac. 60 ans plus tard, l'auteur continue de faire parler de lui et de sa plume géniale et précoce. Bouquins republie également dans son volume Une Autre jeunesse (Seuil, 1965) et Le Feu à sa vie (Seuil,1985), un recueil de textes et de lettres de l'auteur. Les quatre romans inédits, que Jean-René Huguenin n'avait pas voulu faire éditer, Le Voyage à Vérone, La Porte au bord de la mer, Arlequin pris dans les glaces, « Prochain roman », ainsi qu'une pièce radiophonique, La Dernière innocence, ont été retrouvés grâce à Jacqueline Huguenin-Bastide, la sœur de l'écrivain. La deuxième partie du récent ouvrage est consacrée à la vie de journaliste de Jean-René Huguenin, qui contribuait régulièrement à plusieurs revues, dans laquelle figurent 88 articles journalistiques dont huit jamais publiés.

Jacqueline Huguenin-Bastide a fait un don en 2015 à la BNF de l’ensemble des archives de son frère, dans lesquelles, notamment Olivier Wagner a pu retrouver « les versions manuscrites successives de La Côte sauvage, les manuscrits et dactylographies des nombreux articles écrits pour plusieurs revues et tout particulièrement la désormais défunte Arts [...] des boîtes entières de feuillets en vrac, qui correspondaient, selon la légende familiale, à des ébauches de romans que l’auteur avait rédigés avant La Côte sauvage, et qu’il avait jugés d’une qualité trop insuffisante pour être publiés, autant de romans d’essai laissés à l’état de brouillon. [...] Avec la publication de ce volume, cette diffusion à bas bruit de l’œuvre de Jean-René Huguenin cessera, nous l’espérons, nécessairement. »

Les dernières
actualités