C’est parti pour une grande émission littéraire télévisée | Livres Hebdo

avec pa, le 01.04.2008

C’est parti pour une grande émission littéraire télévisée

Bernard Pivot a présidé la commision © O. Dion

L’Elysée a bouclé le financement d’“Antistrophes” en prévoyant une taxe sur la publicité des chaines privées. L’émission animée par Georges-Marc Benamou devrait être diffusée en prime time dès la rentrée sur l’une des chaînes de France Télévisions. (cette information a été publiée à l'occasion du premier avril et de son traditionnel poisson.)

Le gouvernement va déposer dans les jours qui viennent au Parlement un projet de loi portant diverses dispositions d’ordre fiscal (DDOF) qui introduirait une taxe sur la publicité des chaînes privées afin de financer la réalisation d’une grande émission littéraire hebdomadaire en “prime time” sur l’une des chaînes de France Télévisions, vraisemblablement France 2, apprend-on à l’Elysée.

Voulue par le président de la République, l’émission diffusée dès la prochaine rentrée de septembre s’intitulera “Antistrophes”, un nom choisi au terme de la réflexion approfondie d’une commission discrètement réunie toutes les semaines depuis le 15 janvier autour de Bernard Pivot, l’ancien animateur de l’émission culte “Apostrophes”, aujourd’hui juré Goncourt, en liaison avec la direction de France Télévisions.

Elle sera animée par Georges-Marc Benamou, ancien conseiller à l’Elysée dont la nomination à la tête de la Villa Médicis, à Rome, a été annulée la semaine dernière après la “bronca” qu’elle a déclenché dans les milieux culturels.

Après avoir reçu les membres du bureau du Syndicat national de l’édition (SNE) à déjeuner le 10 décembre dernier, puis pris connaissance en février des propositions des éditeurs (LH 721, du 15.2.08, pp. 6-9), le président Sarkozy a souhaité lancer le projet au plus vite, sans attendre les conclusions de la commission Copé qui planche sur les modalités de compensation de la publicité sur les chaînes publiques.

“La décision de donner à France Télévisions les moyens de programmer une émission littéraire en prime time ne préjuge pas d’autres initiatives, comme celle d’un talk show d’après-midi proposé par les éditeurs sur le modèle de l’‘Oprah Winfrey Book Club’, aux Etats-Unis, ou le ‘Richard & Judy Show’, en Grande-Bretagne ”, précise-t-on à l’Elysée.







Thématique

Auteurs cités (2)

close

S’abonner à #La Lettre