Librairie

Chapitre : vers la fin ?

Chapitre : vers la fin ?

N’ayant pu conclure d’accord avec certains fournisseurs quant aux commandes de Noël, le réseau se voit contraint d’accélérer les processus de reprises pour ses 52 magasins et fixe une date limite de dépôt des offres au 2 décembre.

J’achète l’article 1.50 €

Par Cécile Charonnat,
Créé le 31.10.2013 à 14h44,
Mis à jour le 04.11.2013 à 12h00

Il avait besoin de temps pour pouvoir céder le plus grand nombre de librairies possibles. Michel Rességuier, à la tête du réseau Chapitre depuis mai dernier, n’a pas obtenu gain de cause auprès de certains fournisseurs, qui craignent notamment que les commandes de noël ne soient pas acquittées.
 
"La décision des principales maisons d’édition de nous bloquer les livraisons pour la fin d’année nous conduit à mettre le pied sur l’accélérateur", explique à Livres Hebdo le président de l’enseigne.
 
Très déçu, Michel Rességuier pointe notamment l’attitude du groupe Hachette. "Les pouvoirs publics et notre actionnaire ont joué leur rôle en proposant des solutions de sécurisation efficaces et fiables, notamment en ce qui concerne le cash. Je ne comprends pas ce qui pousse Hachette à refuser d’autant que d’autres groupes, tels Madrigall ou MédiaParticipation, étaient prêts à nous suivre. »
 
Il espère toutefois de la part d’hachette, avec qui les discussions restent en cours, une réaction rapide. « C’est maintenant, parce que dans trois semaines, ce sera trop tard", insiste le dirigeant.
 
Des "marques d’intérêt" pour 51 magasins
 
En attendant, la date limite de dépôt des dossiers de candidature pour les reprises de magasin a été fixée au 2 décembre. A compter de cette date, pour toutes les librairies qui auront fait l’objet d’une offre sérieuse, la direction du groupe passera à la phase administrative.
 
"Vu l’achalandage de nos magasins, aller au-delà devient extrêmement périlleux. Le risque est trop grand de perdre définitivement la clientèle, et c’est inacceptable. En outre, la situation est très pénible pour les salariés, qui fournissent déjà beaucoup d’efforts depuis plusieurs mois", souligne Michel Rességuier, qui annonce des "marques d’intérêt" pour 51 magasins, dont certaines provenant d’éditeurs, dont Gallimard.
 
Avec le départ de la librairie de Dax et celui, imminent, de celle de Rennes, il reste à Chapitre 52 librairies à vendre. Le site Chapitre.com, qui a donné son nom au réseau en 2009 et appartient à une autre branche d’Actissia, n’est pas concerné par cette situation.


Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités