Chute de 30 % de la fréquentation des bibliothèques britanniques depuis 2005 | Livres Hebdo

Par Agathe Auproux, avec The Guardian, le 04.05.2016 à 16h17 (mis à jour le 08.12.2016 à 17h41) Bilan

Chute de 30 % de la fréquentation des bibliothèques britanniques depuis 2005

La dernière enquête commandée par le gouvernement du Royaume-Uni révèle une baisse significative de la fréquentation des bibliothèques en Angleterre, qui a chuté de 30 % sur ces dix dernières années.

Sur l’année 2015, 33,9% des Anglais ont utilisé le service public des bibliothèques de leur pays, révèle une enquête commandée par le ministère de la Culture, des Médias et du Sport du Royaume-Uni. La fréquentation des bibliothèques en Angleterre enregistre ainsi une baisse de 30% depuis 2005, première année de collecte des données sur le sujet, lors de laquelle 48,2% des Anglais affirmaient s’être rendus dans un établissement de lecture publique.
 
La chute de fréquentation la plus considérable est constatée parmi les 16-24 ans. Alors qu’ils étaient 51% à se rendre en bibliothèque en 2005, ils sont moitié moins en 2015 (25,2%), révèle le rapport. "Ce déclin sur la dernière décennie aurait dû tirer la sonnette d’alarme mais personne ne semble vouloir en prendre la responsabilité ou savoir comment y remédier", déclare au Guardian Desmond Clarke, ancien éditeur chez Faber & Faber qui milite pour un meilleur service de lecture publique au Royaume-Uni.
 
Parmi les répondants dont l’usage des bibliothèques a baissé sur l’année écoulée, 25% ont donné comme raison "avoir moins de temps libre" et 12% ont déclaré "lire davantage d’e-books". 8% ont simplement dit qu’ils "préféraient faire autre chose que d’aller à la bibliothèque", révèle l’étude. Une petite note positive : 94,2% des Anglais qui se sont rendus dans une bibliothèque en 2015 déclarent être très satisfaits ou plutôt satisfaits de leur expérience. Ils étaient 92,5% en 2010.
 
343 bibliothèques ont fermé depuis 2010 au Royaume-Uni et 111 autres fermetures sont prévues cette année. 174 établissements ont été cédés à des groupes communautaires et 50 à des associations. 
close

S’abonner à #La Lettre