Manifestation

Covid-19 : le festival du livre de Mouans-Sartoux 2020 annulé

Festival du livre de Mouans-Sartoux - Photo FESTIVAL DU LIVRE DE MOUANS-SARTOUX FACEBOOK

Covid-19 : le festival du livre de Mouans-Sartoux 2020 annulé

La 33e édition du festival de Mouans-Sartoux est annulée en raison de la crise sanitaire. C'est un manque à gagner de "600 000 euros", estime la commissaire Marie-Louise Gourdon.

J’achète l’article 1.50 €

Par Dahlia Girgis,
Créé le 18.09.2020 à 17h37,
Mis à jour le 18.09.2020 à 21h21

La 33e édition du festival de Mouans-Sartoux, qui devait se tenir du 2 au 4 octobre dans cette commune de la région Provence-Alpes-Côtes d'Azur, est annulée. En raison de la crise sanitaire, la manifestation n'aura pas lieu, pour la première fois de son histoire. 270 auteurs étaient attendus sur le thème  "Nouveau monde ?". Cyril Dion, Nancy Huston, Edgar Morin, Macha Meril, Yasmina Khada, Lola Lafon ou encore Vanessa Springora étaient notamment au programme.

Les dernières annonces du préfet des Alpes-Maritimes pour limiter la propagation du coronavirus, vendredi 18 septembre, réduisait encore la jauge maximale du festival à 1 000 visiteurs. En conséquence, la direction a décidé d'annuler l'événement. "On a essayé de tenir. On a été jusqu’au bout de nos possibilités, on a réinventé le festival pour que ce soit possible en extérieur mais on est déjà 600 personnes quand on ouvre le festival. Après, c’est plus fort que nous une épidémie", témoigne Marie-Louise Gourdon, adjointe à la culture de Mouans-Sartoux et fondatrice de la manifestation.

Une perte à gagner de 600000 euros

Le festival, qui rassemble tous les ans près de 60 000 visiteurs, avait réussi à s'adapter aux règles sanitaires du moment. Il devait avoir lieu sur l'ensemble de la commune et  en extérieur. Cette édition devait également être gratuite, avec une jauge limitée à moins de 4 000 entrées par jour.

"Nous n’avions pas capitulé, nous avions pris toutes les précautions... Mais aujourd'hui, nous voulons aussi éviter les impacts économiques d’une annulation de dernière minute pour les auteurs et les éditeurs. C’est une grande déception", explique Marie-Louise Gourdon. Selon elle, le manque à gagner serait de 600 000 euros, une "fourchette basse".


L'organisation a donné rendez-vous pour la prochaine édition, du 1er au 3 octobre 2021.

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités