Cruel comme l’antique | Livres Hebdo

Par Laurent Lemire, le 06.04.2018 16 avril > Histoire France > Nathalie Barrandon

Cruel comme l’antique

Nathalie Barrandon - Photo SACHA LENORMAND/FAYARD

Nathalie Barrandon analyse les pratiques violentes sous la République romaine. De quoi refroidir ceux qui pensent que c’était mieux avant.

Comment raconter la violence dans l’Antiquité? Pas facile. D’un côté, il y a ceux qui savent et qui ne parlent pas. De l’autre, ceux qui n’ont rien vu mais qui imaginent, comme Tite-Live qui explique que la ville d’Astapa a été "anéantie par le fer et par le feu". Il faut donc faire la part du vrai et du faux dans ces récits de prises de ville qui constituent un genre littéraire très couru. Dans c

Lire la suite (2 030 caractères)

S’abonner à livres Hebdo

Débloquez l’accès illimité aux articles et aux archives.

  • Classements et tableaux de bord
  • Meilleures ventes
  • Agenda événements
  • L’annuaire éditeurs & diffuseurs
  • Et plus encore...
je m’abonne

Acheter l’article [1,50€]

Il sera archivé et listé avec vos précédents achats depuis votre compte Livres Hebdo.

  • La version pdf et imprimable
  • L’accès aux documents annexes
  • L’archive disponible à vie
j’achète l’article
close

S’abonner à #La Lettre