De Fallois

Depuis le décès de Bernard de Fallois, le 3 janvier 2018, la maison d'édition qui porte son nom reste ancrée dans la ligne éditoriale du fondateur. « Nous publions une quinzaine d'ouvrages par an. A chaque fois qu'on nous soumet un manuscrit, nous nous posons toujours la même question : aurait-il été édité par Bernard de Fallois s'il l'avait lu ? » déclare Dominique Goust, P-DG de la maison d'édition depuis le 10 janvier 2018.

L'éditeur reconnaît avoir senti, l'an dernier, « des vautours rôder » autour de son auteur à succès, Joël Dicker. « C'est normal que les autres maisons d'édition essaient de le récupérer. Pour le moment, nous savons qu'il travaille sur son prochain roman », poursuit-il en esquissant un sourire narquois. Paraîtra-t-il chez de Fallois ? La question reste sans réponse. Le P-DG de 77 ans préfère revenir sur le lancement, en octobre 2018, de dossiers pédagogiques sur Marcel Pagnol. La gloire de mon pèreetLe château de ma mèreont été présentés avec des fiches de lecture, un lexique, des illustrations et des enregistrements sonores. « Nous avons surtout visé les préadolescents pour cette première expérience dans la prescription », précise Dominique Goust. L'éditeur songe déjà à faire de même avec les romans de Joël Dicker.

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités