librairie

Charlie Zanello, Pierre Alary, Jul… ils sont nombreux chez Dargaud à avoir dû annuler leurs séances de dédicaces suite aux mesures sanitaires. Afin de « garder un lien » et en solidarité avec les librairies, les auteurs ont imaginé d’autres formes de rencontres. 
 
Le numérique a permis l’organisation d’un tea-time en direct par le trio de Blake et Mortimer, Jean Dufaux, Christian Cailleaux et Etienne Schréder ou la visite d'une exposition virtuelle par Pierre Alary. Jul a opté pour une version physique en dédicaçant le dernier épisode des nouvelles aventures de Lucky Luke, Un cow-boy dans le coton, dans les rues de Paris. Charlie Zanello s’est quant à lui frotté au quotidien des livres de librairies en se mettant lui-même dans une vitrine. L’opération fut réalisée dans deux librairies messines à l’occasion de la sortie de Maison ronde.
 
Joann Sfar et Mathieu Sapin dédicacent en librairie pendant le confinement. - Photo DARGAUD
De façon moins expérimentale, Joann Sfar et Mathieu Sapin sont allés chez dix libraires pour y dédicacer des ouvrages que les lecteurs pourront récupérer via le click & collect

Depuis le début du second confinement, Dargaud s’engage auprès des librairies à travers des opérations publicitaires, la promotion du click & collect ou encore la création d’un calendrier de l’avant "fait maison". Les participants du calendrier découvriront chaque jour une librairie d’une ville différente et un album. Chaque matin, ils pourront également gagner un album dans la librairie mise en avant ce jour-là.
 
Signature pirate pour les Inrocks

Une auteure éditée par Dargaud a aussi participé à la signature pirate, qui s'est déroulée devant la librairie Ici à Paris, vendredi 20 novembre. Organisée par les Inrockuptibles à l'occasion de la première édition de leurs prix littéraires, cette scéance réunissait trois des lauréats : Florence Dupré La Tour, donc, qui a remporté le prix de la BD pour Pucelle (Dargaud), Eric Reinhardt pour Comédies françaises (Gallimard) prix du roman ainsi que Fatima Daas pour La petite dernière (Noir sur blanc), prix du premier roman.

Une trentaine d'ouvrages se sont écoulés, dont certains avaient été commandés en amont par des clients habitués.
De gauche à droite : Eric Reinhardt, Fatima Daas, Florence Dupré La Tour - Photo OLIVIER DION POUR LIVRES HEBDO

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités