Courtes et longues

Passées chez Harmonia Mundi au 1er juillet, les éditions Courtes et longues, fondées en 2006 par Jean Poderos pour publier livres d'art, documentaires et albums pour la jeunesse, ont mis un pied dans la fiction. S'appuyant sur deux titres parus en août, l'éditeur entend développer ce segment avec pas moins de six titres en 2020, sur la quinzaine de nouveautés jeunesse au programme.

« J'ai été frappé par la qualité d'écriture des écrivains pour la jeunesse. Je me suis intéressé à cette littérature sur laquelle souffle un vent de liberté et d'audace et je me suis dit qu'on pouvait apporter un autre regard comme nous le faisons pour l'album », explique Jean Poderos. Bienvenue à Oswald !, un premier roman fantastique de Célia Garino, et American dreamer, d'Antoine Vigne, l'histoire d'un jeune clandestin en fuite, ont respectivement inauguré les collections « Supernova » pour les 9-12 ans, et « Ultraviolet » pour les 13 ans et plus. Suivront : Les étoiles qui meurent dans le ciel, de Benjamin Lesage, dont le héros rêve d'arrêter le temps (mars) et A cœur ouvert, de Marie-France Zérolo et Elisabeth Benoit-Morelli, un roman choral aux personnages loufoques (avril) et deux titres en août. Le tout aux côtés des albums signés Li Lamarre et Odile Santi, Nancy Guilbert et Anna Griot, Betty Bone. Claude Combet

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités