Disparition

Décès de Jean Rosenthal, traducteur d'œuvres anglo-saxonnes

Jean Rosenthal - Photo LIBRE DE DROIT

Décès de Jean Rosenthal, traducteur d'œuvres anglo-saxonnes

Le traducteur de quelques unes des plus grandes œuvres anglo-saxonnes, Jean Rosenthal, est mort le 26 août. Ancien directeur du service étranger de Robert Laffont et P-DG de Stock, il a fait connaître au public français de nombreux auteurs prestigieux, dont Ken Follett et John Le Carré.

J’achète l’article 1.50 €

Par Dahlia Girgis,
Créé le 28.08.2020 à 18h52,
Mis à jour le 29.08.2020 à 18h54

Le traducteur Jean Rosenthal est décédé le 26 août 2020. Il a traduit les œuvres de quelques uns des plus grands auteurs anglo-saxons, comme Ken Follett (Robert Laffont), Isaac Asimov (Folio SF) ou encore John Le Carré (Le Seuil).

Né à Paris le 2 août 1923, diplômé en lettres classiques et littérature américaine, il débute sa carrière en tant que journaliste avant de devenir traducteur. Il fait ses premières armes au sein des éditions Gallimard, sous l'égide de Marcel Duhamel, avec la collection de romans policiers d'après-guerre "Série noire".

Ancien P-DG de Stock

Sa traduction de Demain les chiens, de Clifford D. Simak (Gallimard), au Club français du livre en 1952, le fait connaître dans les milieux de l'édition. Il se fait également remarquer pour les traductions d'auteurs comme Mario Puzo (La famille Corleone, Laffont), Norman Mailer (Le Chant du bourreau, Laffont). Au public français, il fera connaître le travail de John Le Carré avec entres autres Le miroir aux espions (Points) et la Trilogie de Karla (Points). Une grande partie de ces écrivains ont rencontré Jean Rosenthal lors de son voyage aux Etats-Unis.

En 1957, il fonde, aux éditions Laffont, la collection "Best-Sellers" qui publiera entre autres : Exodus de Leon Uris, Le parrain de Mario Puzo, Holocauste de Gerald Green, Le souffle de la guerre de Herman Wouk, et aussi Pierre Rey et J.-A. Léger.  En 1962, il devient directeur du service étranger de cette maison d'édition, tout en continuant à traduire. Enfin, en 1981, Jean Rosenthal devient président-directeur général des éditions Stock, filiale du groupe Hachette.


Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités