Décès de la romancière belge France Bastia | Livres Hebdo

Par Anne-Laure Walter, le 01.03.2017 à 16h41 (mis à jour le 01.03.2017 à 17h00) Belgique

Décès de la romancière belge France Bastia

France Bastia - Photo MARGINALES

L'auteure du Cri du hibou, ancienne présidente de l'Association des écrivains belges de langue française, s'est éteinte lundi 27 février à l'âge de 80 ans. 

La romancière, nouvelliste et conteuse belge France Bastia est décédée lundi 27 février, annonce le quotidien la Libre Belgique. Epouse du grammairien André Goosse, elle est l'auteure de L'herbe naïve, La Traille ou du roman jeunesse Le cri du hibou initialement édité par Casterman en 1993 et repris par Mijade, qui s'est vendu à plus de 300000 exemplaires.

Née à Uccle en 1936, France Bastia entame un cursus en philologie romane puis bifurque vers le journalisme et les relations publiques. Elle sera pendant trois ans secrétaire de l'écrivain Pierre Nothomb avant de partir travailler en République démocratique du Congo, qui s'appelait alors encore le Zaïre, où elle sera adjointe à l’attaché culturel de l’ambassade de Belgique à Kinshasa.

Attachée de presse indépendante, elle crée dans les années 1980 pour les éditions Duculot, le premier service de presse d'édition en Belgique, avant de devenir en 1987 rédactrice en chef de la Revue générale. Elle a été présidente de l'Association des écrivains belges de langue française, l'AEB, de 1994 à 2010. Elle en était encore présidente d'honneur. 

France Bastia se met à l'écriture à son retour en Belgique en 1975 et remporte de nombreux prix littéraires, dont le prix De Nayer décerné en 1984 par l’Académie royale de langue et de littérature française pour l’ensemble de son œuvre. Son dernier ouvrage Au gré du jour, au gré du vent… Journal 2011-2012 a été publié en 2013 aux éditions Les Claines, Hamme-Mille.

Sur les mêmes thèmes (1 article)

close

S’abonner à #La Lettre