Disparition

Décès de l'auteur iranien Réza Baraheni

Réza Baraheni - Photo CC BY-SA 3.0

Décès de l'auteur iranien Réza Baraheni

Le romancier et poète est décédé la semaine dernière à l'âge de 86 ans au Canada,. Fondateur de l'Association des écrivains iraniens en 1968, il était un fervent défenseur de la liberté d'expression sous le régime du Shah.

Par Dahlia Girgis ,
Créé le 29.03.2022 à 17h09

Le romancier et poète iranien Réza Baraheni est décédé à l'âge de 86 ans au Canada, ont annoncé le 25 mars les médias iraniens. Opposé à la censure sous le régime du Shah, il a été contraint de vivre en exil au Canada à partir des années 1998. Il y avait repris son activité de professeur au Centre de littérature comparative de l'université de Toronto. Il avait également été président du PEN Club Canada de 2001 à 2003.

Né en 1935 dans une famille turcophone à Tabriz, Réza Baraheni a été l'un des fondateurs dans les années soixante de l'Association des écrivains iraniens. Parmi ses travaux, il écrit en 1969 Les saisons en enfer du jeune Ayyâz. A travers la description d'une journée de la vie d'Ayyâz, jeune esclave du roi Mahmoud, c'est toute l'histoire de l'Iran qui est représentée sur un mode parodique. Le roman fut interdit par la Savak, services secrets du shah. Traduit en français par Katayoun Shahpar-Rad, le livre est publié en France en 2000 chez Pauvert.

Quatre autres ouvrages de l'écrivain dont Shéhérazade et son romancier ou l'Auschwitz privé du Dr Charifi, sont traduits en France chez Fayard. L'éditeur gère les droits mondiaux de l'auteur traduit dans une douzaine de langues.

 

 

 

Les dernières
actualités