Disparition

Le dessinateur Philippe Adamov est décédé, lundi 3 février, à l’âge de 63 ans, a annoncé son éditeur, Glénat. Il est l’auteur d’une vingtaine de bandes dessinées, dont Le vent des dieux (Glénat, 1985) et La malédiction de Zener (Albin Michel, 2004).
 
Adamov a étudié quelques mois à l’Ecole Estienne avant d’intégrer les studios d’animation René Laloux où il travaille sur les décors des adaptations des œuvres de Philippe Caza. Après une brève incursion dans l’illustration de science-fiction, il participe à la série franco-japonaise Ulysse 31.
 
Repéré par Glénat, il démarre une collaboration fructueuse de plus de dix ans avec un de leurs scénaristes, Patrick Cothias. Ensemble, ils créent la BD historique Le vent des dieux et la saga post-apocalyptique Les eaux de Mortelune (Glénat, 1986), respectivement déclinées en 16 et 10 volumes.
 
En 1992, il crée, seul, la trilogie de science-fiction Dayak (Glénat, 1993), puis fait la rencontre de Jean Dufaux, avec lequel il imagine L’impératrice rouge (Glénat, 1999), situé dans une Russie futuriste et ravagée. Les deux hommes renouvelleront leur collaboration pour Dakota (Glénat, 2012), dont le deuxième volume est paru en 2016.

Philippe Adamov "n’a cessé d’imposer à nos yeux la force esthétique et narrative de son trait, a déclaré son éditeur Glénat dans un communiqué. La générosité de son dessin réaliste, sa finesse et ses subtilités étaient le miroir d’un homme pudique d’une grande gentillesse."
 

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités