Décès du spécialiste du polar Claude Mesplède | Livres Hebdo

Par Nicolas Turcev, avec afp, le 28.12.2018 à 06h32 (mis à jour le 02.01.2019 à 11h43) Disparition

Décès du spécialiste du polar Claude Mesplède

Claude Mesplède - Photo JEAN-MARIE DAVID - CC BY-SA 3.0

L’ancien syndicaliste reconverti dans la critique littéraire s’est éteint à l’âge de 79 ans, le 27 décembre.

Le critique littéraire français Claude Mesplède, grand spécialiste de la littérature policière francophone et étrangère, est décédé jeudi 27 décembre à l'âge de 79 ans, a annoncé son épouse Ida Mesplède. Passionné de polars depuis les années 1980, il est l’auteur de plusieurs ouvrages de référence qui analysent l’histoire et les particularités du genre comme Voyage au bout de la Noire (Futuropolis, 1982).

Réputé comme l’un des meilleurs connaisseurs du roman policier, il avait noué des amitiés avec de nombreux auteurs, dont certains lui avaient adressé des clins d’œil dans leurs romans en donnant son nom à des personnages, tels James Ellroy dans American Death Trip ou Dennis Lehane dans Un pays à l'aube. Il avait présidé pendant plusieurs années l’association 813, qui regroupe les "amis des littératures policières".

Syndicaliste dans une autre vie

Son Dictionnaire des littératures policières (Joseph K., 2003), ouvrage encyclopédique qu’il a conçu et dirigé, constitue une référence internationale pour les amateurs de polars, qui l’appellent familièrement "le Mesplède". Il avait également rédigé plusieurs ouvrages consacrés à la "Série noire" de Gallimard, collection mythique de romans policiers publiés en 1945.

Avant de consacrer sa vie aux intrigue policières, Claude Mesplède était encarté au PCF et syndicaliste CGT à Air France. En mai 1968, il a dirigé la grève et l’occupation du site d’Orly. De cet héritage intellectuel ancré à gauche, il tirera une lecture populaire et politique du roman policier, qu’il percevait comme le révélateur des abus de pouvoir et des inégalités sociales.
 
close

S’abonner à #La Lettre