Delcourt reporte le lancement de l'éditeur Les Avrils | Livres Hebdo

Par Vincy Thomas, le 11.05.2020 à 16h37 (mis à jour le 11.05.2020 à 17h07) édition

Delcourt reporte le lancement de l'éditeur Les Avrils

Dans un contexte incertain, le groupe Delcourt a préféré reporter de plusieurs mois le lancement de sa nouvelle maison dédiée à la littérature française.

Annoncée en septembre, Les avrils, la maison spécialisée en littérature française voulue par Delcourt, n'a pas pu être lancée le 8 avril. Reporté une première fois au 3 juin, le lancement aura finalement lieu en janvier 2021, à la prochaine rentrée d'hiver.

"Les Avrils étaient impatients de voir le jour le 8 avril, puis le 3 juin. Mais nous avons décidé – le cœur serré, il faut bien l’avouer – de reporter leur lancement en janvier 2021", explique l'éditeur, qui préfère la prudence dans le contexte actuel, affirmant que "Soutenir la librairie, c’est aussi la laisser respirer dans les mois qui viennent".

Un marché flou

Se réjouissant des retrouvailles entre lecteurs et libraires dès ce 11 mai, après deux mois de fermeture des librairies liée à la lutte contre la pandémie du Covid-19, la maison argue que ce retour aux affaires "ne se fera pas simplement". "Le plus grand flou règne encore sur la réouverture de nombreux points de vente. Pour ceux qui peuvent ouvrir, mille questions se posent : responsabilité sanitaire, réorganisation des espaces, problèmes de trésorerie, de stocks. La majorité des libraires n’auront d’autre choix que de réduire drastiquement leur assortiment de reprise", constate l'équipe.

Ce report permettra à la nouvelle maison de donner davantage de chance à ses auteurs et leurs livres. Quatre titres étaient déjà annoncés: Les grandes occasions d'Alexandra Matine et Le premier homme du monde de Raphaël Alix, tous deux prévus initialement au printemps, Les garçons de la cité-jardin de Dan Nisand, à l'origine programmé pour la rentrée littéraire et Tant qu'il reste des îles de Martin Dumont, plannifié pour janvier 2021.

Delcourt a recruté Sandrine Thévenet, venue de chez Liana Levi, et Lola Nicolle, arrivée de L'Iconoclaste, pour s'occuper de cette nouvelle branche littérature du groupe.
close

S’abonner à #La Lettre