Démocrature, transphobie et millenial dans le Petit Robert 2020 | Livres Hebdo

Par Alexiane Guchereau, le 13.05.2019 à 17h38 (mis à jour le 13.05.2019 à 18h04) Dictionnaire

Démocrature, transphobie et millenial dans le Petit Robert 2020

Photo DR

Les nouveautés de l’édition 2020 du Petit Robert ont été dévoilées lundi 13 mai. Les mots qui font leur entrée dans le dictionnaire sont issus des régions francophones ou encore de l’environnement politique ou sociétal.

Les questions politiques ont intéressé les lexicographes du Petit Robert qui ont dévoilé, lundi 13 mai, les nouveaux mots qui font leur entrée dans le dictionnaire cette année comme "démocrature", défini comme "un régime politique mêlant les apparences démocratiques et un exercice autoritaire du pouvoir". La loi "anticasseurs" vise, quant à elle, "à réprimer les délits commis à l’occasion de manifestations considérées comme portant atteinte à l’ordre public et à l’intégrité des biens".

Afin de reconnaître la représentation des genres et l’inclusion des minorités, "hypersexualisation" et "transphobie" enrichissent le dictionnaire. L’"hypersexualisation" se dit d’une représentation "excessive de la sexualité" ou "très sexualisée" de quelqu’un, quand la "transphobie" définit une "attitude d’hostilité et de discrimination envers les personnes transexuelles ou transgenres".

L'ouvrage reconnaît également les "millenials— toute "personne devenue adulte aux alentours de l'an 2000" — qui ont pris l'habitude de "scroller", c'est-à-dire de "faire défiler des contenus sur leurs écrans". 

En Belgique, les étudiants pourront désormais se dire "en bloque" au moment de réviser leurs examens. Au Canada, ils pourront aller chercher des beignets dans une "beignerie" pour se motiver et l’accompagner d’un "latte", un café avec une mousse de lait chaud. Les succès pourront enfin être fêtés avec du Prosecco, un vin blanc effervescent italien. 

Disponible en librairie le 16 mai, le Petit Robert 2020 se dote d'une couverture signée par Riad Sattouf, notamment auteur des quatre volumes de L'arabe du futur édités chez Allary et remarqué pour mettre au centre de son œuvre "l'usage que font les jeunes de la langue française", a souligné le linguiste Alain Rey. 
close

S’abonner à #La Lettre