Des vies minuscules | Livres Hebdo

Par Laurent Lemire, le 06.09.2019 (mis à jour le 09.09.2019 à 10h17) Essai/France 19 septembre Arlette Farge

Des vies minuscules

Arlette Fargue - Photo DR/LA DÉCOUVERTE

Une immersion dans les archives des Lumières.

Elle les nomme « reliquats » ou « déchets ». Pourtant, il n'y a rien de péjoratif dans cette façon de qualifier ces « lambeaux d'archives ». Car derrière ces traces uniques d'histoires qui ne font pas l'Histoire mais qui y contribuent, il y a une mise en abyme du travail de celle qui explore le passé, en l'occurrence le XVIIIe siècle dont Arlette Farge est une spécialiste. « Ici, pas de corpus, ma

Lire la suite (1 990 caractères)

S’abonner à livres Hebdo

Débloquez l’accès illimité aux articles et aux archives.

  • Classements et tableaux de bord
  • Meilleures ventes
  • Agenda événements
  • L’annuaire éditeurs & diffuseurs
  • Et plus encore...
je m’abonne

Acheter l’article [1,50€]

Il sera archivé et listé avec vos précédents achats depuis votre compte Livres Hebdo.

  • La version pdf et imprimable
  • L’accès aux documents annexes
  • L’archive disponible à vie
j’achète l’article
close

S’abonner à #La Lettre