Deux lauréates pour le prix Franz Hessel 2014 | Livres Hebdo

Par Marie-Christine Imbault, le 10.02.2015 à 16h59 (mis à jour le 10.02.2015 à 18h31) France-Allemagne

Deux lauréates pour le prix Franz Hessel 2014

Christine Montalbetti et Esther Kinsky. - Photo BAMBERGER ET DR

Christine Montalbetti et Esther Kinsky ont reçu à Berlin le prix franco-allemand de littérature contemporaine en présence des ministres de la Culture Fleur Pellerin et Monika Grütters.

Le Prix Franz Hessel 2014 a été remis à Christine Montalbetti pour Plus rien que les vagues et le vent (P.O.L) et à la romancière allemande Esther Kinsky pour Am Fluß (Matthes & Seitz Berlin).
 
La cérémonie s'est déroulée lundi 9 février à la Commerzbank de Berlin, en présence de Fleur Pellerin, ministre française de la Culture et de la Communication, et de Monika Grütters, ministre déléguée allemande à la Culture et aux Médias.
 
"Les deux lauréats incarnent la tradition de faire dialoguer les deux littératures", a déclaré Fleur Pellerin lors de la remise du prix, qui représente pour elle "l’occasion renouvelée de renforcer ce lien entre nos deux pays", déjà manifesté par une prise de position commune sur la TVA réduite pour le livre numérique et la protection du droit d’auteur.
 
"Chaleureux entretien avec Monika Grütters, ministre fédérale déléguée à la Culture, pour une Europe de la culture" a en outre twitté l’ancienne élève du lycée franco-allemand de Buc.

En déplacement à Berlin à l’occasion de la 65e Berlinale, la ministre de la Culture avait eu quelques heures plus tôt devant la presse l’occasion de mettre en garde contre un démantèlement du droit d’auteur en Europe alors que la Commission européenne réfléchit à une modernisation de celui-ci à l'ère du numérique.
 
Conçu en 2010 par la Villa Gillet, à Lyon, et la Fondation Genshagen, dans le Land de Brandebourg, à côté de Berlin, le Prix Franz Hessel, doté de 10000 euros, récompense deux jeunes auteurs de fiction, l’un allemand et l’autre français, non traduits dans l’autre langue, et dont le texte a été publié, de préférence, l’année précédente.
 
La Villa Gillet et la Fondation Genshagen s’engagent à favoriser la traduction des deux ouvrages pour laquelle une résidence au château de Genshagen est en outre proposée.
 
Le jury du prix, totalement bilingue, se compose de Nils C. Ahl, Thorsten Dönges, Francesca Isidori, Hans-Peter Kunisch, Christine de Mazières, Petra Metz, Augustin Trapenard, Ulrike Vedder et Guy Walter.
 
Auteure de plusieurs ouvrages publiés chez P.O.L (romans, nouvelles, essais, théâtre) Christine Montalbetti a également signé des pièces de théâtre, notamment Le Cas Jekyll, mis en scène au Théâtre National de Chaillot par Denis Podalydès. Plus rien que les vagues et le vent, paru en août dernier, est son premier ouvrage primé.
 
Esther Kinsky est écrivain et traductrice du polonais, du russe et de l’anglais. Ses traductions ont été couronnées en 2009 du Prix Paul Celan et, en 2011, du Prix Karl Dedecius.
 
En 2009, elle publie son premier roman, Sommerfrische (Matthes & Seitz Berlin, 2009), suivi de Banatsko (2011) et de Am Fluß (2014), qui a fait partie de la première sélection du Prix du Livre allemand. Après quinze années passées à Londres, elle vit actuellement entre Berlin et Battonya, dans le sud de la Hongrie.
 
L’an prochain, le prix franco allemand Franz Hessel sera remis en France, selon sa règle d’alternance.
close

S’abonner à #La Lettre