Angoulême

Deux ministres pour les Rencontres nationales de la bande dessinée

Françoise Nyssen et Jean-Michel Blanquer. - Photo OLIVIER DION ET DR

Deux ministres pour les Rencontres nationales de la bande dessinée

Françoise Nyssen et Jean-Michel Blanquer prononceront conjointement une allocution, le 5 octobre, aux Rencontres nationales de la bande dessinée. Organisée par la Cité internationale de la bande dessinée d’Angoulême les 5 et 6 octobre, la manifestation explore les liens entre le 9e art et l’éducation.

Par Cécilia Lacour,
Créé le 03.10.2017 à 17h04,
Mis à jour le 03.10.2017 à 18h00

La Cité internationale de la bande dessinée et de l’image organise, en partenariat avec Canopé Charente et les Etats Généraux de la bande dessinée, la deuxième édition de ses Rencontres nationales de la bande dessinée. Cette année, les professionnels du 9e art s’intéressent aux liens entre éducation et bande dessinée.
 
Pendant deux jours, ces Rencontres "visent à faire le point sur les acquis et sur les potentialités considérables que le 9e art permet en matière d’éducation", assure la Cité dans un communiqué.
 
La place de la bande dessinée à l’école

Le rendez-vous, coordonné par Jean-Philippe Martin, reviendra sur la place de la bande dessinée à l’école et s’interrogera sur la formation pour les enseignants de littérature et sur le lien entre bande dessinée et sciences humaines. Françoise Nyssen et Jean-Michel Blanquer, respectivement ministres de la Culture et de l’Education seront présents dans la matinée de cette première journée pour une allocution conjointe.
 
La BD et l’éducation artistique et culturelle

La seconde journée s’intéressera aux bandes dessinées éducatives, à la place du 9e art au sein de l’éducation artistique et culturelle et se penchera enfin sur des expériences étrangères.
 
Une quarantaine d’intervenants – enseignants, chercheurs, auteurs, éditeurs… – seront présents dont Benoît Préteseille (Warum, Ion éditions), Marie Desplechin, David Vandermeulen (éditeur de La petite bédéthèque des savoirs au Lombard), ou Héloïse Chochois (La Fabrique des corps, Delcourt).

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités