Disgrâce | Livres Hebdo

Karine Tuil. - Photo FRANCESCA MANTOVANI/GALLIMARD

Karine Tuil nous aspire avec une efficacité redoutable dans une affaire de viol où s'emballe la machine médiatico-judiciaire.

Les tragédies grecques sont bien rodées. Le héros ne se soumet pas à la volonté des dieux, il combat l'adversité, survit aux tribulations que lui jettent en travers de la route les immortels, il triomphe du destin, il est au sommet, puis badadoum ! c'est la chute, les dieux ont envoyé Némésis, la déesse de la vengeance qui punit tous ceux qui, par hubris, ont contrevenu au décret divin. La fatalit

Lire la suite (3 570 caractères)

S’abonner à livres Hebdo

Débloquez l’accès illimité aux articles et aux archives.

  • Classements et tableaux de bord
  • Meilleures ventes
  • Agenda événements
  • L’annuaire éditeurs & diffuseurs
  • Et plus encore...
je m’abonne

Acheter l’article [1,50€]

Il sera archivé et listé avec vos précédents achats depuis votre compte Livres Hebdo.

  • La version pdf et imprimable
  • L’accès aux documents annexes
  • L’archive disponible à vie
j’achète l’article

Livre cité (1)

Auteurs cités (3)

close

S’abonner à #La Lettre