Boris Vian

Né le 10 mars 1920, Boris Vian aurait eu 100 ans l'an prochain. Chose suffisamment rare pour être soulignée, les maisons qui détiennent son fonds travaillent main dans la main à l'occasion de cet anniversaire pour ne pas se phagocyter, sous la houlette de Nicole Bertolt, la représentante de la cohérie Vian. « Dans la gestion de l'œuvre de Boris Vian, il y a un esprit qui avait été insufflé par sa veuve visant à porter au plus haut ses écrits et auquel ses éditeurs de l'époque, Pauvert, Bourgois, 10-18, avaient souscrit, rappelle la mandataire. La nouvelle génération a compris qu'il n'y avait pas d'autre possibilité que de se lier afin de ne pas se marcher dessus. »

De fait, l'œuvre de Vian, qui publia son premier roman, Vercoquin et le plancton, chez Gallimard en 1946, a navigué au gré des rachats de droits et de la popularité grandissante de l'auteur après sa mort. Fayard, qui a édité ses œuvres complètes entre 1999 et 2003, programme pour janvier le roman noir On n'y échappe pas, un inédit dont l'inventeur du pianocktail n'avait rédigé que quatre chapitres, retravaillé ici par six oulipiens, ainsi que ses correspondances, une sélection de 400 lettres privées ou professionnelles réunies par Nicole Bertolt (fin mars).

A la faveur d'un contrat tripartite signé entre Fayard, la cohérie et Futuropolis, la filiale BD de Madrigall publie L'écume des jours illustré au printemps prochain, et réédite pour les fêtes l'adaptation de L'automne à Pékin avec un livret d'illustrations inédites. Glénat a hérité des quatre polars signés Vernon Sullivan, dont il publie les versions BD entre mars et novembre. Tandis que Gallimard proposera un nouveau coffret Pléiade avec les deux volumes des Œuvres complètes romanesques, Le Livre de poche met le paquet avec un relooking des 32 couvertures du fonds, un second volume Vian dans la collection « La Pochothèque », dédiés aux arts de la scène, et un coffret établi par Mathias Malzieu, le parrain du centenaire, qui signe un texte inédit dans un livret illustré. Enfin, Nicole Bertolt, qui dévoilera le programme complet des festivités le 3 octobre, a choisi le label Heredium de Prisma pour publier le même jour le livre anniversaire Boris Vian 100 ans avec la critique d'art Alexia Guggémos.

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités