Dofus et Anomalisa animent les salles | Livres Hebdo

Par Vincy Thomas, le 02.02.2016 à 18h21 (mis à jour le 02.02.2016 à 19h00) Cinéma

Dofus et Anomalisa animent les salles

Dofus - Livre 1: Julith - Photo GEBEKA FILMS

Des œufs de dragon issus d'un jeu vidéo: Dofus se décline enfin en film d'animation. Pour son premier dessin animé, Charlie Kaufman a choisi un écrivain comme anti-héros de Anomalisa.

Sur les grands écrans le 3 février, deux films d'animation diamétralement opposés vont chercher à séduire les spectateurs. Dofus - Livre 1: Julith, d'Antoine Roux, est la déclinaison cinématographique du jeu de rôle en ligne multijoueur développé par Ankama. Il avait déjà fait l'objet d'une série animée, Dofus aux trésors de Kérubim (France 3) et de deux séries de livres. Les mangas (22 tomes à ce jour, le 23e est prévu en juin prochain) ont été publiés chez Akama, et les livres jeunesse édités chez Bayard jeunesse.

A l'occasion de la sortie du film, Bayard lance le roman du film et trois livres ludiques, en plus d'un guide pour s'initier à l'univers de Dofus. Ankama, de son côté, sort The art of Dofus, livre I: Julith, qui retrace toutes les étapes de la fabrication du film et une nouvelle série, Dofus: Julith & Jahash, scénarisé par Tot.

Le film met en avant Joris et son père adoptif, Kérubim, mais aussi la mégastar de Boufbowl Khan Karkass et la sorcière Julith.

Aux antipodes de cet univers multimédia, Charlie Kaufman (Dans la peau de John Malkovich) signe son premier film d'animation, Anomalisa, nominé aux Oscars dans cette catégorie. Destiné à un public adulte, ce brillant film d'auteur coréalisé avec Duke Johnson, est à l'origine une pièce de théâtre sonore jouée dans le cadre du projet Theater of the New Ear du musicien Carter Burwell, et qui réunit aussi les frères Coen. Les acteurs de la pièce ont tous repris leur rôle dans ce film réalisé en "stop-motion" (on capte les mouvements des comédiens pour les appliquer aux personnages animés).

Dans un hôtel chic d'une ville provinciale, l'auteur d'un livre mélangeant méthode de management et de bien-être, devenu gourou malgré lui des classes moyennes, obsédé par le sexe, cherche un sens à sa vie alors que le monde lui semble de plus en plus absurde et déshumanisé. Il y a du Michel Houellebecq dans ce personnage. L'intention originelle était de se moquer de ces conférenciers-écrivains qui voyagent d'aéroports en hôtels en perdant le contact avec ceux dont ils sont censés être les bonnes fées.

Aucun livre sur Charlie Kaufman n'est sorti en France. Cependant, en langue anglaise on peut trouver un beau livre sur Anomalisa, Scenes of Anomalisa (Universe)la plupart de ses scripts (Being John Malkovich, Adaptation, Eternal Sunchine of the Spotless Mind, Synecdoche, New York…), et trois livres sur le cinéaste: The Philosophy of Charlie Kaufman de David LaRocca (UPK), Charlie Kaufman and Hollywood's Merry Band of Pranksters, Fabulists and Dreamers de Derek Hill (Oldcastle) et Charlie Kaufman: Confessions of an Original Mind de Doreen Alexander Child (Praeger).

close

S’abonner à #La Lettre