Edition

Dupuis rachète le label Vega et se lance dans le manga

Stéphane Beaujean et Stéphane Ferrand - Photo OLIVIER DION

Dupuis rachète le label Vega et se lance dans le manga

Première étape de sa diversification, les éditions Dupuis annoncent l'acquisition de Vega, label de Steinkis et Nexusbook. Stéphane Ferrand, cofondateur du label de mangas, qui dispose d'un catalogue de 45 titres, rejoint le groupe. Spécialisé dans le seinen, Vega aura vocation à élargir son public vers le shonen et shojo et deviendra l'axe central de la création japonaise chez Dupuis.

J’achète l’article 1.50 €

Par Nicolas Turcev, Vincy Thomas,
Créé le 19.11.2020 à 09h00,
Mis à jour le 19.11.2020 à 11h00

Les Éditions Dupuis entament leur politique de diversification avec le rachat à Steinkis Groupe, associé à Nexusbook, du label Vega, spécialisé dans le manga adulte. L’ambition des Éditions Dupuis est de proposer "une approche différente du manga sur les marchés francophones". Les négociations ont commencé au début de l'été pour se finaliser officiellement le 19 novembre.
 
À partir de janvier 2021, le catalogue Vega et son cofondateur Stéphane Ferrand, ancien éditeur chez Glénat, intègrent Dupuis et le groupe Média-Participations. Nommé Vega-Dupuis, le label développera une ligne manga à destination de tous les publics, en particulier les jeunes lecteurs, cœur de cible de Dupuis. Stéphane Ferrand rappelle à Livres Hebdo que "pour se lancer sur le territoire manga, Dupuis avait le choix entre se lancer ex nihilo ou reprend un catalogue existant, avec 45 volumes en deux ans. Vega avait la taille nécessaire, avec une certaine réputation acquise en deux ans d'existence."

"Nous allons lancer plusieurs nouvelles séries"

Tous les titres déjà publiés - Survivant, Peleliu, Le bateau de Thésée, Journal d'une vie tranquille, Natsuko no sake, Zozo zombie, Birdmen, The Red Rat in Hollywood, Kamuya Ride... - sont repris et se poursuivent dès cette première année indique le communiqué. Les premiers titres sont annoncés pour mars 2021. Environ 45 volumes seront publiés cette année avec un objectif à 70 volumes pour 2022. 

"Nous allons lancer plusieurs nouvelles séries, tout en continuant toutes celles déjà amorcées" explique-t-il. "Nous sommes actuellement dans la démarche d'achats de droits. Pour les éditeurs japonais, c'est une alternative intéressante qui se présente pour leurs auteurs mais aussi une opportunité de développement" ajoute Stéphane Ferrand, rappelant la réputation historique de Dupuis mais aussi le poids économique de Média-participations (avec Mediatoon, Kana...), ce qui ne peut que rassurer des éditeurs eux-mêmes centenaires et appréciant par culture la stabilité.

"Vega sera la colonne vertébrale de la création japonaise chez Dupuis"

Stéphane Beaujean, directeur éditorial de Dupuis, explique à Livres Hebdo que "la politique éditoriale de Vega, avec ses titres et ses auteurs prestigieux, va s'imbriquer dans celle de Dupuis. En s'adossant à Steinkis, qui avait une très forte réputation sur ses romans graphiques à destination d'un public littéraire, Stéphane Ferrand a constitué son catalogue de sorte à s'adresser prioritairement aux adultes avec des récits seinen ambitieux."

 Le directeur éditorial ajoute: "Nous allons continuer le seinen, qui résonne avec la collection "Aire libre". Mais la prévalence de notre catalogue jeunesse implique que nous allons devoir légèrement décaler le curseur avec des titres shonen et shojo. Ainsi Vega va évoluer lentement pour être un peu plus conforme à l'ensemble du groupe." Ainsi, "Il y aura des auteurs français dans le catalogue de Vega et Vega sera la colonne vertébrale de la création japonaise chez Dupuis, mais certainement pas le seul lieu. On trouvera du manga chez Aire libre, dans le Journal de Spirou et en webtoon".

Des romans graphiques en couleur créés par des autrices et auteurs japonais, des livres-objets confrontant les visions, grammaires et esthétiques japonaises et occidentales autour de sujets historiques mais aussi des séries shonen ayant pour cadre la France, pour héros des personnalités françaises, ou mêmes des grands héros historiques des Éditions Dupuis seront développés. En parallèle, les auteurs européens de la maison pourront développer des séries directement avec les éditeurs japonais pour être publiés quasi simultanément dans des magazines japonais et le Journal Spirou.

 





Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités