Elie Tenenbaum, lauréat du prix Emile Perreau-Saussine 2019 | Livres Hebdo

Par Isabel Contreras, le 28.05.2019 à 19h00 Proclamation

Elie Tenenbaum, lauréat du prix Emile Perreau-Saussine 2019

Elie Tenenbaum - Photo IFRI

L'auteur Elie Tenenbaum, chercheur à l'Ifri, a été récompensé pour Partisans et centurions, paru en octobre chez Perrin.

Le jury du prix Emile Perreau-Saussine 2019 a distingué, mardi 28 mai, Elie Tenembaum pour Partisans et centurions: une histoire de la guerre irrégulière au XXe siècle (Perrin, octobre 2018, préface de Gérard Chaliand).

La cérémonie de remise a eu lieu à Sciences po, partenaire du prix.

Chercheur à l’Ifri, et coordinateur du Laboratoire de Recherche sur la Défense, cet historien expose ici une chronologie et une analyse de la guerre irrégulière regroupant la subversion, la guérilla et la guerre psychologique ou révolutionnaire, depuis sa réintroduction lors de la Seconde Guerre mondiale par la Grande-Bretagne, puis la France et les Etats-Unis. Ces partisans se changent en centurions avec la guerre froide et la décolonisation. L’auteur donne une approche de l'opposition entre ces deux rôles.

Le prix Emile Perreau-Saussine, créé par sa mère Marie-Christine Perreau-Saussine est doté de 2000 euros. Il récompense l'œuvre d'un chercheur de moins de 40 ans en sciences humaines (sciences politiques, philosophie politique, histoire des idées politiques, droit public, économie politique), à l'image du travail d'Emile Perreau-Saussine, disparu en 2010, et qui s'employait à décloisonner ces disciplines.

Le jury du prix Emile Perreau-Saussine est composé de neuf membres sous la présidence du professeur Pierre Manent, directeur de recherche à l'Ecole des hautes études en sciences sociales (EHESS). Il réunit Sophie Basch, professeur à la Sorbonne, Laurent Bouvet, professeur de sciences politiques à l’Université Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines, Rémi Brague, membre de l’Institut et professeur de philosophie politique à Paris I, Claude Habib, professeur de littérature à la Sorbonne nouvelle, Guillaume Lagane, haut fonctionnaire, Frédérique Leichter-Flack, universitaire en littérature et éthique, Guillaume Métayer, chercheur au CNRS, Christophe Ono-dit-Biot, directeur adjoint de l’hebdomadaire Le Point, Sylvie Pierre-Brossolette, membre du CSA et Philippe Raynaud, professeur de sciences politiques à l'université Panthéon-Assas.
 
En 2018, le jury avait récompensé Stéphane Perrier pour La France au miroir de l'immigration, paru chez Gallimard.
 
close

S’abonner à #La Lettre