Récit graphique

Emil Cioran et Patrice Reytier, « On ne peut vivre qu'à Paris » (Rivages) : Les comprimés du Docteur Cioran

On ne peut vivre qu'à Paris - Photo © RIVAGES

Emil Cioran et Patrice Reytier, « On ne peut vivre qu'à Paris » (Rivages) : Les comprimés du Docteur Cioran

L'illustrateur Patrice Reytier a mis en comic strips quatre-vingts aphorismes inédits d'Emil Cioran.

Par Jean-Claude Perrier,
Créé le 28.02.2021 à 08h00,
Mis à jour le 01.03.2021 à 16h10

C'est Pierre Alechinsky qui, en 1978, avait eu l'idée de demander à son ami Cioran, l'un des grands solitaires du XXe siècle avec Michaux ou Beckett, quatre aphorismes, comme des « petits comprimés », pour un ouvrage de bibliophilie. Ce fut Schismes, paru chez  Maeght. Mais l'écrivain, poète, moraliste, philosophe, avait livré quinze textes, au choix du peintre. Celui-ci, plus tard, les a confiés à l'illustrateur Patrice Reytier, lequel les a mis en comic strips, en ajoutant soixante-cinq autres, inédits, tirés des archives Cioran déposées au CNL ou de deux de ses correspondances. Le résultat a été prépublié en 2017 dans La Nouvelle Quinzaine littéraire, en feuilleton. La ligne claire de Reytier, dans le droit fil d'Hergé, fait merveille avec les phrases de Cioran, ciselées, lapidaires, comme un haïku parfois : « Se figurer... le monologue d'une hyène. »Installé à Paris depuis 1937, écrivant toute son œuvre en français à partir de 1949 et de Précis de décomposition, mais demeuré apatride jamais naturalisé, le Roumain d'origine Cioran (1911-1995) entretenait avec sa ville d'adoption des rapports ambigus. Peu de choses trouvaient grâce aux yeux de ce misanthrope de la rive gauche, que Reytier promène au Luxembourg, le long des quais de la Seine, à Notre-Dame et même, à la fin, à Montmartre, où il lui donne un compagnon. Serait-ce un autoportrait, l'artiste entrant dans son livre ? Mystère.

Emil Cioran, Patrice Reytier
On ne peut vivre qu'à Paris
Rivages
Tirage: 3 500 ex.
Prix: 12 € ; 96 p.
ISBN: 9782743652326

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités