Émile Bravo, "Spirou. L'espoir malgré tout. Quatrième partie" (Dupuis) : Un héros juste

Spirou. L'espoir malgré tout. Quatrième partie - Photo © Émile Bravo/Dupuis

Émile Bravo, "Spirou. L'espoir malgré tout. Quatrième partie" (Dupuis) : Un héros juste

Dernier tome magistral de la saga humaniste d'<b>Émile Bravo</b> consacrée à la jeunesse de Spirou pendant la Seconde Guerre mondiale.

J’achète l’article 1.5 €

Par Anne-Claire Norot ,
Créé le 26.05.2022 à 11h00

Émile Bravo s'est emparé du personnage de Spirou en 2008 avec Le journal d'un ingénu, qui mettait en scène le héros en 1939. Cet album qui devait être un one shot a finalement donné lieu à une suite, Spirou ou l'espoir malgré tout. Débuté en 2018, ce récit en quatre tomes s'achève aujourd'hui, non sans avoir reçu entre-temps le Prix de la série à Angoulême 2022. Dans cette œuvre de plus de trois cents pages au total, Émile Bravo s'intéresse aux origines du personnage de Spirou alors groom au Moustic Hotel dans le Bruxelles d'avant-guerre. À rebours des reprises récentes du personnage, l'auteur fait un pas de côté en ne proposant pas un Spirou modernisé. Il est au contraire allé aux sources mêmes du héros, à sa jeunesse fondatrice. L'idée lumineuse de Bravo a été d'imaginer comment les aventures de Spirou pendant la guerre feraient de lui le personnage développé par Jijé et Franquin par la suite. Ou comment, en étant confronté à la dure réalité historique, à des périls concrets, il est devenu le héros responsable que l'on connaît.

L'espoir malgré tout débutait en 1940, alors que la Belgique est envahie et occupée par les Allemands. Dans cet ultime tome, la fin de la guerre - et les alliés - approchent. Spirou part à la recherche de ses amis artistes juifs Felka et Felix, portés disparus. Avec Fantasio, toujours aussi fonceur et naïf, ils se retrouvent pris dans les turbulences de la Libération. Ils découvrent des dissensions parmi les résistants, assistent à la chasse parfois hâtive aux collabos, croisent des opportunistes de dernière minute. Difficile de savoir où sont les bons et les méchants, le désir de vengeance étreint même la jeune Mieke, qui s'en prend à un tout jeune soldat allemand.

Alors que le récit se clôt sur un « gardons espoir » de Spirou en route pour Champignac avec Fantasio, l'album lui-même se termine sur une double-page terriblement poignante, où la fiction rejoint dramatiquement la réalité.

Sans jamais tomber dans le manichéisme, au contraire en montrant les humains dans toutes leurs forces et leurs failles, Émile Bravo a réalisé une œuvre indispensable, où la nécessaire pédagogie certes présente ne cède jamais le pas au suspens et au sens de la narration. Avec cette grande fresque humaniste, il nous rappelle à bon escient qu'il est vital de suivre son cœur, d'avoir des valeurs, et de ne pas cesser la lutte contre nos mauvais penchants, pour enfin « devenir réellement humains ».

Émile Bravo
Spirou. L'espoir malgré tout. Quatrième partie
Dupuis
Tirage: 85 000 ex.
Prix: 13,50 € ; 48 p.
ISBN: 9791034731640

Les dernières
actualités