Emmanuel Chaussade, "Dire" (Mercure de France) : Mots pour maux

Francesca Mantovani-Éditions Gallimard

Emmanuel Chaussade, "Dire" (Mercure de France) : Mots pour maux

Échappé d'un passé d'enfant battu, Emmanuel Chaussade dit ses désirs, ses blessures, ses réussites dans le monde de la mode.

J’achète l’article 1.5 €

Par Sean Rose ,
Créé le 24.05.2022 à 16h00

Le milieu de la mode ressemble beaucoup à Versailles. Du temps du Roi-Soleil, avec ses splendeurs, ses misères, ses ridicules. Comme à la cour, les codes y sont cachés, pour que les happy few, seuls initiés, se reconnaissent entre eux et sachent se distinguer des autres qui n'en sont pas. L'étiquette y est sournoise et stricte, impitoyable.

Emmanuel Chaussade a été couturier et directeur artistique avant de signer son premier roman, Elle, la mère (Minuit, 2021). Avant la haute couture, avant l'école des beaux-arts, encore avant, il baignait dans un milieu de cathos obtus, faux-culs, qui ne destinait pas cette brebis galeuse et égarée, ce garçon-fille fluet qu'il était, ni au monde de l'art ni à l'univers des fashionistas... Son enfance fut à mille lieues du glamour.

Dire, son nouveau roman, comme l'énonce ce titre lapidaire, est une libération de la parole. Des mots pour traduire les maux. Des mots qui rachètent ceux de cette famille où il est insulté et battu. « Tous les jours il reçoit des coups. Ils frappent fort. La mère, le père, l'oncle, les sœurs et le frère aîné. De plus en plus fort. Il va les chercher les gifles, les baffes, les torgnoles. [...] Il confond tout. Il prend les coups pour des marques d'amour. »

Les mots ici courent sur les plages enténébrées du passé, là se posent sur le divan de la psychanalyse pour danser derechef la farandole cauchemardesque des abus.

Emmanuel Chaussade
Dire
Mercure de France
Tirage: 4 000 ex.
Prix: 12 € ; 128 p.
ISBN: 9782715259461

Les dernières
actualités