Confinement, saison 2

Emmanuel Macron ferme les librairies et les bibliothèques

Discours d'Emmanuel Macron le 28 octobre 2020 - Photo OLIVIER DION

Emmanuel Macron ferme les librairies et les bibliothèques

Aucune exception : le confinement "adapté", annoncé par Emmanuel Macron mercredi 28 octobre, contraint tous les établissements, lieux et commerces culturels à baisser le rideau, pour au moins deux semaines.

Par Vincy Thomas,
Créé le 28.10.2020 à 20h24,
Mis à jour le 29.10.2020 à 09h28

Dans un discours volontairement dramatique, le président de la République Emmanuel Macron a annoncé une nouvelle salve de mesures pour lutter contre l'accélération "soudaine" de l'épidémie de  Covid-19. "Nous sommes tous, en Europe, surpris par la virulence du virus", a-t-il expliqué.

Protéger les seniors, les jeunes, les soignants, les plus modestes et l'économie sont les objectifs énoncés par le président. "Je ne crois pas à l'opposition entre santé et économie, comme certains voudraient l'instaurer", affirme-t-il, tout en rappelant que "rien n'est plus important que la vie humaine".
 
Les commerces qui ont été définis au printemps comme non-essentiels, les établissements recevant du public, notamment les bars et restaurants, seront fermés. Emmanuel Macron


Refusant l'immunité collective, le confinement des populations à risques ou le pari de tests massifs pour confiner plus finement et plus localement, Emmanuel Macron a opté pour une autre stratégie, la seule efficace et suffisante selon lui, celle de confiner l'ensemble du territoire à partir de vendredi.

Ce confinement sera adapté: les écoles resteront ouvertes, les personnes en EPHAD pourront être visitées et le travail devra continuer. Pour le reste, rien ne change par rapport au printemps. Les établissements publics comme les bibliothèques ne pourront pas recevoir de visiteurs. Les commerces non essentiels définis en mars devront fermer, ce qui inclut les librairies, les musées, les cinémas, les théâtres ou les restaurants.
 
Annonce d'un deuxième confinement le 28 octobre 2020 - Photo OLIVIER DION


Les déplacements seront sérieusement limités (sauf pour aller travailler, rendre visite à un médecin ou faire ses courses), même si les frontières à l'intérieur de l'espace Schengen demeurent ouvertes.

Ces mesures sont valables, pour l'instant, jusqu'au 1er décembre. Tous les quinze jours, un point sera fait sur l'évolution de l'épidémie, pour évaluer la situation et éventuellement alléger le dispositif, notamment sur les commerces, dans cette période cruciale de préparation des fêtes.

Ce confinement sera lourd de conséquences pour le secteur culturel, notamment les librairies, qui réalisent une grande partie de leurs ventes dans les semaines précédant Noël. Après les Gilets jaunes, les grèves, de nombreux acteurs du secteur pourraient être extrêmement fragilisés si la consommation fléchit fortement. L'achat en ligne et le click & collect pourraient empêcher un effondrement des ventes comme celui constaté en mars et avril.

 

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités