Ex-chapitre

A l’issue de la liquidation judiciaire de Chapitre, en février, 23 des 57 librairies à vendre avaient dû fermer leurs portes faute de repreneur. Une récente vague de cession des baux a toutefois permis de réattribuer à des libraires les magasins de Reims, de Clermont-Ferrand, de Montbéliard et de Mulhouse. L’établissement de Reims vient d’être repris par Cédric Thirel qui, avant même la liquidation du groupe, avait racheté le Chapitre de Mont-Saint-Aignan, rebaptisé depuis Colbert. Occupant 1 400 m2, le point de vente rémois rouvrira au début de juillet sous son enseigne historique, Guerlin. A Clermont-Ferrand, l’ancien Chapitre a été racheté par 13 de ses anciens salariés, regroupés au sein d’une société coopérative et participative (scop) placée sous la coprésidence de deux d’entre eux, Martine Lebeau et Maxime Lotier. Aidés par l’Adelc et le CNL, ils rouvriront en juillet l’établissement de 1 700 m2, qui retrouvera à cette occasion son nom d’origine, Les Volcans d’Auvergne. Enfin, les magasins de Montbéliard et de Mulhouse ont eux aussi été repris par d’anciens salariés. Accompagnés par leur président de l’époque où ils étaient chez Alsatia, André Martin (voir p. 41), Régine Grosjean a racheté celui de Montbéliard, et Philippe Grimm et Martine Muller celui de Mulhouse. Recentrés sur les activités de librairie et de papeterie avec des surfaces revues à la baisse, les deux points de vente rouvriront à la rentrée sous l’enseigne commune Littera, mais resteront indépendants l’un de l’autre.

Parmi les autres cessions de baux, signalons aussi celle de l’ex-Chapitre de Forbach, mais le contenu de son projet de reprise, porté conjointement par les collectivités locales et par des investisseurs privés, reste indéfini même s’il n’exclut pas totalement une librairie. Désormais, dans le cadre de la liquidation sèche de Chapitre, une demi-douzaine de baux restent à céder, dont ceux de Dijon, de Tarbes, de Belfort, de Cannes ou encore de Lyon. C. N.


13.06 2014

Auteurs cités

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités