Exclusif : Calibre va cesser son activité

Exclusif : Calibre va cesser son activité

Le siège de Calibre dans le 13e arr. de Paris (c) O. Dion

Exclusif : Calibre va cesser son activité

La plateforme de distribution créée en 2007 par le Syndicat national de l'édition et le Syndicat de la librairie française à l'intention des petits éditeurs a été placée en liquidation amiable.

Par Catherine Andreucci,
avec ca Créé le 15.04.2015 à 21h52

Dans une déclaration commune, le Syndicat national de l'édition et le Syndicat de la librairie française ont annoncé le 3 mai la « mise en liquidation amiable » de Calibre, la plateforme de distribution dédiée à la petite édition qu'ils avaient conjointement créée en 2007, et la nomination d'un liquidateur amiable, Me Isabelle Didier.

Cette procédure, engagée à l'initiative des actionnaires d'une société lorsque le déficit atteint plus de la moitié des capitaux propres, débouche sur sa liquidation après une période d'apurement intégral du passif.

« Après 4 ans d'un soutien politique et financier constant au service de Calibre et de ses clients, et malgré son indéniable développement commercial avec 120 éditeurs distribués à ce jour, Calibre n'a pu atteindre ses objectifs économiques, admettent le SNE et le SLF dans leur déclaration. Aussi, d'un commun accord, dans l'intérêt prioritaire des éditeurs et des libraires qu'ils représentent, le SNE et le SLF ont décidé de la liquidation amiable de la société Calibre tout en poursuivant leur soutien politique à la petite édition et à la librairie par la recherche d'une solution pérenne de distribution pour les éditeurs et les clients de Calibre. »

Indiquant que Calibre fonctionnera encore pendant trois mois, les deux organisations assurent explorer les pistes d'un transfert de son activité à un autre opérateur.

Le principe de Calibre reposait sur la mutualisation des flux venant de très petites maisons d'édition : la plateforme regroupait les commandes et les facturations, mais ne stockait pas les ouvrages.?La logistique, d'abord assurée par le Centre d'exportation du livre français (Celf) jusqu'à son dépôt de bilan en 2009, avait ensuite été confiée à Axelis +.

Les dernières
actualités