Roman historique

Françoise Chandernagor, «L'homme de Césarée» (Albin Michel) : La dernière des Ptolémées

Françoise Chandernagor - Photo © Catherine Hélie

Françoise Chandernagor, «L'homme de Césarée» (Albin Michel) : La dernière des Ptolémées

Françoise Chandernagor reprend ses aventures de Séléné, fille de Cléopâtre et Marc-Antoine. Tirage à 40000 exemplaires.

J’achète l’article 1.5 €

Par Jean-Claude Perrier,
Créé le 17.03.2021 à 20h14

En 31 avant Jésus-Christ, à Actium, dans une bataille navale décisive qui changea le sort de Rome et, partant, de tout le monde de l'époque, Octave, héritier de Jules César et futur Auguste, vainquit les troupes coalisées de Cléopâtre VII, reine d'Égypte, et du général Marc-Antoine, proche du défunt César également, et son adversaire pour la conquête du pouvoir suprême, l'Empire à venir. L'Occident en expansion soumettait l'Orient, Rome soumettait l'Égypte et sa souveraine, descendante de Ptolémée, compagnon d'Alexandre le Grand et premier pharaon grec sur le trône d'Alexandrie.

Des amours tumultueuses de Cléopâtre, sont nés plusieurs enfants. Un avec César, Césarion, éphémère Ptolémée XV assassiné sur ordre d'Octave en -30, et plusieurs avec Marc-Antoine, dont Cléopâtre VIII Séléné, qui aurait dû succéder à sa mère et corégner sur l'Égypte en épousant son demi-frère Césarion, comme cela se faisait chez les pharaons. Mais Auguste en a décidé autrement. L'Égypte est devenue province, et la jeune princesse a été élevée à Rome, captive de luxe au sein de la famille impériale, très « recomposée », les Julio-Claudiens.

C'est cette Reine oubliée, authentique mais méconnue, que Françoise Chandernagor a choisi de ressusciter dans une quadrilogie romanesque éponyme (son Quatuor d'Alexandrie à elle), inaugurée chez Albin Michel en 2011 avec Les enfants d'Alexandrie, suivi en 2012 par Les dames de Rome. Après de longues années d'interruption malgré elle, l'historienne et académicienne Goncourt a repris son chantier et publie aujourd'hui le troisième volume, L'homme de Césarée.

Cet homme, c'est le beau Juba II, un Numide, fils de Juba Ier, partisan de Pompée vaincu à Thapsus (-46), élevé à Rome lui aussi et couronné roi de Maurétanie, un vaste domaine qui couvrait l'Algérie et une partie du Maroc actuels, allié de Rome. Ses capitales étaient Césarée à l'ouest (l'actuelle Cherchell, en Algérie, non loin de Tipasa), et Volubilis à l'est (au Maroc, près de Meknès), qu'il embellit et d'où il gouverna son royaume à la fois en chef de guerre, en loyal sujet de Rome, mais aussi en philosophe. Proche des épicuriens, totalement empreint de culture grecque, il était aussi écrivain, auteur de mémoires, de traités et d'essais sur l'art, malheureusement perdus.

À 20 ans (il en a 28), Séléné devient son épouse, sa reine, à qui il confia nombre de responsabilités lorsqu'il partait guerroyer. Françoise Chandernagor fait de la jeune femme un être sombre, tourmenté, qui rêve d'avoir des enfants mâles pour la venger d'Auguste et des Romains, qu'elle exècre, et lui restituer le trône d'une Égypte délivrée du joug. Illusions, on s'en doute. Nul ne peut entraver la marche de l'Histoire, incarnée, à l'époque, du pas des légions romaines. Contrainte au début, elle va tomber réellement amoureuse de ce mari que toutes ses amies de Rome lui envient. Et, pour lui, elle construira à Césarée un jardin des cendres, destiné à recevoir le souvenir de leurs enfants défunts. Ce sera aussi le titre du dernier volume de la quadrilogie érudite, et très moderne dans son approche et son écriture, de Françoise Chandernagor.

Françoise Chandernagor
L'homme de Césarée
Albin Michel
Tirage: 40 000 ex.
Prix: 22,90 € ; 432 p.
ISBN: 9782226451156

Les dernières
actualités