#Metoo

Gabriel Matzneff autoédite un livre en réponse au "Consentement" de Vanessa Springora

Gabriel Matzneff en 2013 à Paris - Photo OLIVIER DION.

Gabriel Matzneff autoédite un livre en réponse au "Consentement" de Vanessa Springora

Pour publier Vanessavirus, Gabriel Matzneff, refusé par tous les éditeurs, a lancé une souscription qui pourrait réunir 25 000 euros.

Par Livres Hebdo,
avec AFP,
Créé le 02.02.2021 à 19h05,
Mis à jour le 03.02.2021 à 10h39

Gabriel Matzneff, visé par une enquête pour viols sur mineurs de moins de 15 ans, s'apprête à publier un livre en réponse au Consentement de Vanessa Springora (Grasset, Le livre de poche), qui racontait sa relation d'emprise avec l'écrivain, a indiqué son ancien éditeur, Léo Scheer à l'AFP. Léo Scheer avait republié en 2005 l'essai Les moins de seize ans, où Matzneff fait l'apologie des relations sexuelles avec des enfants et des adolescents, des deux sexes. Il a expliqué avoir été parmi les personnes appelées à une souscription privée pour le lancement de ce nouvel ouvrage.

Selon L'Obs qui reproduit cet appel à souscription envoyé à des personnes de confiance, dix exemplaires luxe sont vendus à 650 euros l'unité, et 190 exemplaires ordinaires à 100 euros l'unité, soit un chiffre d'affaires maximal de 25500 euros. Gabriel Matzneff, 84 ans, précise qu'il s'agira de son "chant du cygne".  On peut lire dans son appel: " La chasse à l’homme dont depuis les derniers jours de décembre 2019 je suis le gibier est une abomination. Une sentence de mort sociale prononcée par celle qui m'inspira le personnage d'Allegra (...), exécutée (...) par le milieu littéraire, les média, les sectes puritaines, la ministre de la Culture et cette immondice baptisée "réseaux sociaux"".  Il poursuit en expliquant avoir résisté à la tentation du suicide, auquel il a préféré "une raison supérieure": "mis au ban de la société française, je ne voulais, je ne pouvais pas disparaître avant d'avoir murmuré quelques mots à l'oreille de Vanessa".

"J'ai reçu la lettre d'appel à une souscription, il y a trois semaines environ. Et je ne l'ai plus. Je ne l'ai pas gardée", a confirmé Léo Scheer après la publication d'un article sur le sujet sur Actualitté.

Comme Léo Scheer, qui n'a jamais eu l'intention d'acheter les droits de ce livres, tous ses anciens éditeurs auraient refusé d'éditer l'ouvrage selon l'AFP.

Une réponse au livre de Vanessa Springora

Le livre doit s'appeler Vanessavirus, et être une réponse au Consentement. Succès de librairie publié en janvier 2020 avec plus de 135 000 exemplaires vendus (5e meilleure vente non-fiction de l'année selon le classement GfK/Livres Hebdo), ce récit a provoqué un vif émoi, et un débat sur les violences sexuelles envers les mineurs et la complaisance dont a bénéficié M. Matzneff dans le milieu littéraire parisien. Le consentement avait exposé la relation sous emprise dans les années 1980 entre l'écrivain, presque 50 ans à l'époque, et Vanessa Springora, âgée de 14 ans. Celle-ci n'a fait aucun commentaire.

"Nous n'avons plus de liens avec Gabriel Matzneff. Comme les autres éditeurs, nous avons suspendu la commercialisation de ses livres", a rappelé Léo Scheer. Tous les éditeurs ont retiré les publications de l'écrivain de leur catalogue et les aides publiques qu'il recevait lui ont été retirées. Au fil des mois, les révélations autour de ses amitiés et de ses actes ont même conduit à la démission de Jérôme Garcin du jury Renaudot, prix que Matzneff avait reçu, et à la chute politique de Christophe Girard, adjoint à la Culture auprès de la maire de Paris. Cela avait aussi entraîné une vague de libération de la parole dans l'édition française, qui a vécu, à son tour, le mouvement #metoo.

Le parquet de Paris a ouvert une enquête pour "viols et agressions sexuelles par personne ayant autorité sur un mineur de 15 ans". Egalement poursuivi par l’organisation de défense des enfants L’Ange bleu, l’écrivain attend aussi un jugement du tribunal correctionnel pour "apologie de crime".

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités