Edition

Dix ans que Gallmeister explore les grands espaces américains. "Nous avons un point de vue unique sur la littérature américaine. Nos textes de nature writing comme ceux de la collection "Neo noir" entretiennent des rapports avec les territoires et offrent une vision du monde hantée par la noirceur. C’est un projet qui me semble cohérent et dont je suis fier", se félicite le fondateur, Oliver Gallmeister, qui constate que sa maison, soutenue dès le départ par les libraires et par la presse, a trouvé sa place dans le créneau de la littérature outre-Atlantique. Pour son anniversaire, l’éditeur égrène les chiffres comme dans un inventaire à la Prévert : 127 livres, 65 auteurs, le prix Médicis pour Sukkwan Island de David Vann en 2010, 48 168 pages publiées, un million d’exemplaires vendus, un bureau de 35 m2 et une équipe de 8 personnes, auxquels on peut ajouter un volume d’affaires de trois millions d’euros en 2015 (prix public), avec 18 grands formats et 12 "Totem" (poche) par an.

Symboliquement, Oliver Gallmeister ouvre les festivités en janvier avec La femme qui avait perdu son âme, de Bob Shacochis, finaliste du prix Pulitzer, qualifié par la critique comme le "dernier grand roman américain" (avec un recueil de nouvelles, Au bonheur des îles, en "Totem") ; et par une édition anniversaire illustrée de deux titres emblématiques, Vingt-cinq ans de solitude de John Haines (avec 21 dessins pleine page de Ray Bonnell) et Indian Creek de Pete Fromm (avec 16 pages de photos prises par l’auteur à Indian Creek). "On continue à mélanger les nouveaux auteurs, Bob Shacochis, Ellen Urbani, Jon Bassoff et les classiques modernes qui permettent à la maison de marcher sur ses deux jambes, Ron Carlson, David Vann, Thomas McGuane et les romanciers du noir comme Craig Johnson et James Crumley, mon idole…", précise l’éditeur, qui a entrepris de faire retraduire les 8 titres du maître de l’école du Montana (Fausse piste paraîtra en avril), comme il le fait déjà pour Ross Macdonald.

Ainsi, le programme éditorial sera équilibré tout au long de l’année avec ces nouvelles voix et les grands rendez-vous avec Craig Johnson en mars, Pete Fromm en avril, David Vann en octobre. Deux best-sellers passent aussi "enfin" en "Totem" : Shibumi de Trevanian (juin) et Le gang de la clef à molette d’Edward Abbey (août). Enfin, les libraires auront aussi toute l’année pour fêter les 10 ans : exposition de photographies, carte de l’Amérique des auteurs Gallmeister, sacs et marque-pages à l’appui.

Claude Combet


Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités