Polar

Gianni Pirozzi, Bill James et Olivier Taveau récompensés à Beaune

Gianni Pirozzi, Bill James et Olivier Taveau récompensés à Beaune

Le 7e Festival International du Film Policier de Beaune a révélé les trois ouvrages vainqueurs des Grand Prix du roman noir.

Par Vincy Thomas,
Créé le 27.03.2015 à 17h13,
Mis à jour le 27.03.2015 à 18h00

Depuis 2009, le Festival international du film policier de Beaune (25-29 mars) et le Cercle Rouge (voir encadré en fin d'article), qui réunit des personnalités du monde littéraire et cinématographique, décernent les Grand Prix du roman noir (français et étranger).

A ces deux prix, s'ajoute le Prix du premier roman policier, choisi par un jury qui cette année, était composé de Jean-Christophe Grangé, Thomas Chabrol, Marc Fernandez, Sylvie Granotier, Alice Moneger et Christophe Smith. Ce prix révèle un nouvel auteur dont le roman sera publié aux Editions du Masque.

Le Grand Prix du roman noir français distingue Gianni Pirozzi pour Sara la noire, paru aux éditions Rivages/Noir en septembre dernier, qui suit un flic aux méthodes expéditives qui franchit la ligne rouge de tous les interdits en voulant défendre une prostituée dont il s'éprend. L'éditeur avait déjà remporté ce prix en 2013 avec Sale temps pour le pays de Michaël Mention. L'écrivain breton était sélectionné dans une liste qui incluait également La chute de M. Fernand de Louis Sanders (Seuil) et L'homme qui a vu l'homme de Marin Ledun (Ombres noires)

Le Grand Prix du roman noir étranger couronne aussi un roman publié chez Rivages/Noir: L'inspecteur est mort de Bill James. Le journaliste et écrivain gallois (qui écrit également sous le pseudonyme de David Craig) raconte une nouvelle enquête de Harpur et Iles, dont les aventures ont commencé en 1985. Dans cet épisode, le lecteur est plongé dans le milieu des trafiquants de drogue, où une vengeance sert à piéger la police. Les deux autres finalistes étaient Alession Viola pour Celui qui ne dormait pas (Rivages/Thriller) et Maurizio de Giovanni pour L'été du Commissaire Ricciardi (Rivages/Noir).

Enfin le Prix du premier roman policier a été attribué à Olivier Taveau pour Les âmes troubles que publie Le Masque cette semaine. A 43 ans, ce diplômé d'urbanisme a imaginé un assassin discret qui traque un flic détruit par la drogue et l'alcool.

Le Cercle Rouge

Cécile CHABROL MAISTRE – Scénariste
Laurent CHALUMEAU – Écrivain, scénariste & parolier
Benoît COHEN – Scénariste & réalisateur
Antoine de CAUNES – Journaliste, scénariste, réalisateur & comédien
Jean HERNANDEZ – Distributeur de films
Pierre JOLIVET – Scénariste & réalisateur
Pierre LESCURE – Président du Festival de Cannes
Joëlle LOSFELD – Éditrice
Olivier MARCHAL – Scénariste, réalisateur & comédien
Claude MESPLÈDE – Critique & historien spécialiste du genre policier
Frédéric SCHOENDOERFFER – Scénariste & réalisateur

 

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités