A paraître

Les années 70 sont décidément à la mode. Après la réédition d’Albator, corsaire de l’espace en 2013, Kana va faire revivre en octobre 2021 Goldorak, a annoncé la maison d'édition le 3 décembre. Cet ouvrage exceptionnel de 180 pages (dont 50 de dossiers) sera signé au scénario Xavier Dorison, aux dessins, Denis Bajram, Brice Cossu, Alexis Sentenac, et à la couleur Yohan Guilo.
 
Créé par Gô Nagai, Goldorak raconte l’histoire du prince d’Euphor exilé sur Terre, Actarus, qui protège la planète bleue des dessins belliqueux de l’empire de Vega. Avec l'aide de son robot Goldorak, doté de fulguropoings, de l’astérohache, du Rétrolaser et du cornofulgure, il se bat pour préserver la paix, appuyé, au fil des épisodes de nouvelles machines... Une génération entière d'enfants et d'ados découvre alors le genre mecha. Le manga de Gō Nagai est paru chez Black Box en 2015.
 
Photo KANA
Apparu pour la première fois à l’écran au Japon en 1975, Goldorak (de son vrai nom Grendizer), le célèbre manga de Gô Nagai traverse le continent asiatique et finit par atterrir en France sur Antenne 2 lors de la première émission de Récré A2, le 3 juillet 1978. Phénomène de son époque, Rouge et or publie plusieurs ouvrages au début des années 1980. Quotidiennement, la chaine de diffusion Antenne 2, recevait 2000 lettres par le public. Pendant les douze années de diffusion des trois saisons, de 1978 à 1990, le robot géant devient "le symbole d’une génération qui a vu naître le manga dans l’Hexagone" avec ce héros d'un Shonen, douzeans avant l'avènement du manga en France.
 
Premier d’une longue lignée, le dessin animé ouvre la voie aux mangas en France. Au cours de l’année de sa sortie, Goldorak est suivi de près par Candy de Yumiko Igarashi et Kyoko Mizuki. Au début des années 80, les séries japonaises affirment leur pouvoir dans les émissions jeunesse, avec Albator, le corsaire de l'espace et Capitaine Flam. Progressivement la culture japonaise entre dans les foyers français, malgré les critiques des parents sur la violence du dessin animé. 
 
Pour nos plus jeunes lecteurs, pas nés sous Giscard, voici une petite vidéo avec le générique officiel de la série. Le disque s’est vendu à plus de 3,5 millions d'exemplaires.
 

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités