Reconfinement

Gros tirages de novembre: ceux qui sont maintenus, ceux qui sont reportés

Barack Obama et J.K. Rowling.

Gros tirages de novembre: ceux qui sont maintenus, ceux qui sont reportés

Si les poids lourds prévus au premier office de novembre parviennent à se frayer un passage en librairie, la sortie des têtes d’affiche des semaines à venir n’est pas forcément assurée aux dates initialement annoncées.

J’achète l’article 1.50 €

Par Cécilia Lacour,
Créé le 02.11.2020 à 21h01,
Mis à jour le 02.11.2020 à 22h00

Maintenu ou reporté ? Avec le reconfinement et la fermeture des librairies, les éditeurs multiplient les réunions de crise pour décider de l’avenir de leurs locomotives du mois de novembre. Si certaines têtes d’affiche sont maintenues, d’autres poids lourds sont reportés. 

Pris de court par les annonces d’Emmanuel Macron ou par volonté de continuer à alimenter les librairies proposant un service de "click & collect", les maisons maintiennent les offices de la première semaine de novembre. 

Les Arènes publieront A mains nues de Leïla Slimani et Clément Oubrerie (4 novembre, 30000 exemplaires). Cette bande dessinée retrace le destin de Suzanne Noël, féministe engagée pour le droit de vote des femmes et pionnière de la chirurgie réparatrice à la fin de la Première guerre mondiale. Pocket maintient la parution de la septième édition de 13 à table (5 novembre, 200000 ex.). Les recettes de ce recueil solidaire de nouvelles inédites sur le thème du premier amour seront reversées aux Restos du cœur. Elles permettront de distribuer un million de repas, selon les calculs de l’association. 

Tirée à 320000 exemplaires, la publication du cinquième volume de L’arabe du futur de Riad Sattouf (Allary) reste prévue pour le 5 novembre. Néanmoins, la conférence avec l’auteur initialement prévue au cinéma et retransmise dans les salles du réseau Pathé est annulée. A la place, l’éditeur organise un Facebook Live le 4 novembre à 21 heures. La rencontre sera aussi disponible sur YouTube et Instagram. 

Solidarité 

Au-delà du premier office de novembre, la parution des poids lourds des semaines à venir n’est pas forcément garantie. 

Fayard fait le choix de maintenir la publication d’Une terre promise de Barack Obama pour soutenir les librairies en cette période difficile et pour s’assurer de la présence de l’ouvrage dans les rayons lorsque la situation reviendra à la normale. Le premier volume des mémoires de l’ancien président des Etats-Unis bénéficie d'une sortie mondiale le 17 novembre et est tiré en France à 180000 exemplaires. 

En revanche, d’autres maisons suspendent pour l'instant leurs programmes. C'est par exemple le cas de Dargaud. Avant de définir la date de publication du 27e volume de Blake et Mortimer : Le cri du Moloch de Jean Dufaux, Etienne Schréder et Christian Cailleaux, initialement prévue au 20 novembre, la maison attend de connaître la date de réouverture des librairies. Si Glénat maintient ses sorties du 4 novembre, la maison reporte les suivantes par souci de solidarité avec les librairies fermées. Enfin, Gallimard a annoncé par voie de communiqué le report de L’ickabog de J.K. Rowling. Initialement prévu le 12 novembre avec un tirage de 150000 exemplaires, le roman sera mis en vente "à la réouverture des librairies". 

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités