Hachette change sa politique tarifaire pour la vente d'ebooks aux bibliothèques | Livres Hebdo

Par Véronique Heurtematte, le 05.06.2014 à 19h02 (mis à jour le 05.06.2014 à 20h00) Numérique

Hachette change sa politique tarifaire pour la vente d'ebooks aux bibliothèques

Dans un communiqué du 5 juin, le réseau Carel déplore l’augmentation « brutale » des tarifs et la suppression de la formule abonnement permettant l’accès simultané par trois utilisateurs.

Le groupe Hachette Livre vient d’effectuer un changement radical dans son offre commerciale aux bibliothèques pour les livres numériques de plusieurs de ses maisons d’édition. Depuis le mois de mai, la formule abonnement, permettant l’accès simultané d’un fichier par trois utilisateurs, a été supprimée, tandis que les tarifs ont été fortement augmentés : alors que le prix appliqué aux bibliothèques était jusqu’alors le même que pour les particuliers, il est désormais fixé à trois fois le prix public pour les nouveautés d’un an et moins, et d’une fois et demie le prix public pour les titres de plus d’un an.
 
Le réseau Carel, chargé de la coopération pour l’accès aux ressources numériques en bibliothèque, déplore dans un communiqué publié le 5 juin d’avoir pris connaissance de ces modifications incidemment en consultant les nouveautés du catalogue de Numilog, distributeur numérique exclusif du groupe Hachette pour les bibliothèques. Le réseau Carel « regrette vivement ces modifications brutales et unilatérales, qui contrastent avec les efforts que font par ailleurs les acteurs du livre numérique pour trouver des terrains d’entente, que ce soit au sein du groupe de travail mis en place par le service du livre et de la lecture du ministère de la Culture ou dans le cadre de l’expérimentation Prêt Numérique en bibliothèque ».
 
Contacté par Livres Hebdo, Denis Zwirn, P-DG de Numilog, précise que cette nouvelle politique tarifaire concerne uniquement les maisons d’édition de littérature générale, les éditeurs universitaires du groupe Hachette tels que Dunod n’étant pas concernés. Le P-DG de Numilog confirme que, parmi les éditeurs français qu’il distribue, Hachette est à ce jour le seul à avoir pris des options aussi radicales, la règle étant généralement d’appliquer aux bibliothèques le prix public, comme c’est le cas pour les livres papier, mais que ces modèles commerciaux sont très courants dans le monde anglo-saxon, en particulier aux Etats-Unis. « Il est probable que les éditeurs de groupes anglo-saxons que nous prévoyons d’intégrer à notre catalogue dans les mois à venir pratiqueront une politique tarifaire comparable à celle d’Hachette, prévient Denis Zwirn. Les acteurs du livre numérique testent actuellement des modèles d’usage qui se cherchent encore ».
 
Livres Hebdo a contacté le groupe Hachette mais n’avait pas reçu de réponse de sa part au moment de la publication de cet article.
close

S’abonner à #La Lettre