Hachette et Google signent leur accord de numérisation

Hachette et Google signent leur accord de numérisation

L'accord s'articule autour du contrôle de la numérisation des oeuvres, des nouvelles opportunités commerciales et d'une visibilité accrue des oeuvres et des auteurs dans la bibliothèque numérique.

J’achète l’article 1.50 €

Par Vincy Thomas,
avec vt,
Créé le 28.07.2011 à 00h00,
Mis à jour le 28.07.2011 à 00h00

Dans un communiqué commun d'Hachette Livre (groupe Lagardère publishing) et de Google, les deux entreprises annoncent aujourd'hui la signature de l'accord défintif, prévu par le protocole d'accord signé le 17 novembre 2010. L'accord porte "sur les conditions de la numérisation par Google de certaines oeuvres en langue française dont les droits sont contrôlés par Hachette Livre."

Ce partenariat a pour objectif de "donner une seconde vie à des milliers d'oeuvres épuisées, tant au bénéfice des auteurs que des universitaires, des chercheurs et du grand public en général." Ces oeuvres épuisées représentent environ 70% du fonds de Hachette Livre et des maisons d'édition qui font partie du groupe, soit 40 000 à 50 000 oeuvres, essentiellement de la littérature générale, des ouvrages de référence, notamment ceux de Larousse, et des livres universitaires.

Il s'articule autour de trois principes :

- le contrôle de la numérisation des oeuvres : "Hachette Livre déterminera quelles oeuvres Google peut numériser, quelles oeuvres seront disponibles sous forme d'ebook via Google ebooks et quelles oeuvres de l'éditeur seront retirées des services Google."

- de nouvelles opportunités commerciales : il "ouvre la possibilité de donner accès à des oeuvres jusque là épuisées, tout en assurant de nouveaux revenus à leurs auteurs et à leurs éditeurs. Hachette Livre aura la faculté d'utiliser les fichiers des oeuvres numérisées par Google, notamment pour les exploiter en impression à la demande (POD)."

- une visibilité accrue de ses auteurs et de leurs oeuvres dans les bibliothèques numériques : "Hachette Livre a l'intention de faire bénéficier les institutions publiques, telles que la Bibliothèque Nationale de France, des oeuvres qui auront été numérisées dans le cadre de cet accord, remettant ainsi des oeuvres épuisées au sein du patrimoine culturel et à disposition des lecteurs."

Depuis 2004, Google a déjà scanné 15 millions de livres pour son service Google Books.


28.07 2011

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités