Haroldo Ceravolo : « L’évolution du marché est défavorable aux éditeurs indépendants »

Haroldo Ceravolo : « L’évolution du marché est défavorable aux éditeurs indépendants »

Le président de la Ligue brésilienne des éditeurs (Libre), directeur de la maison d’édition Alameda, milite pour l’instauration du prix unique du livre.

J’achète l’article 1.5 €

Par Mylène Moulin ,
avec Créé le 11.10.2013 à 19h29 ,
Mis à jour le 08.05.2015 à 15h07

(1) Au Brésil, les grands libraires louent temporairement ou vendent de manière définitive des espaces (vitrines, tables, têtes de gondole) aux éditeurs à des tarifs élevés. Seuls les livres des éditeurs qui ont de gros moyens sont ainsi mis en avant dans ces enseignes.

Photo MYLÈNE MOULIN
11.10 2013

Les dernières
actualités