Avant-critique Jeunesse

Herman Melville, illustrations Anton Lomaev, "Moby Dick ou Le cachalot" (Sarbacane) : Baleine sacrée

Herman Melville, illustrations Anton Lomaev, "Moby Dick ou Le cachalot" (Sarbacane) : Baleine sacrée

Moby Dick_Herman Melville - Photo © Anton Lomaev/Sarbacane

Herman Melville, illustrations Anton Lomaev, "Moby Dick ou Le cachalot" (Sarbacane) : Baleine sacrée

Quand la plume de Melville rencontre le pinceau d'Anton Lomaev, le chef-d'œuvre est double.

J’achète l’article 1.5 €

Par Fabienne Jacob,
Créé le 06.11.2022 à 11h00 ,
Mis à jour le 11.11.2022 à 09h21

Les amateurs du roman de Melville au célèbre incipit « Appelez-moi Ismaël » vont avoir une nouvelle raison de se réjouir : leur roman culte est illustré par un grand artiste russe du dessin et de la peinture. En cinquante-quatre tableaux spectaculaires, Anton Lomaev raconte l'histoire de Moby Dick dans le texte intégral et dans la traduction de « La Pléiade » par Philippe Jaworski. Éblouissante, la première illustration nous plonge dans le port de New Bedford la nuit, alors que les bonnes gens rentrent chez eux parmi les maisons éclairées. Puis, nouvelle claque visuelle, l'impressionnant portrait de Queequeg, le harponneur cannibale, la face incroyable, tatouée, violacée et sombre. Plus loin encore, Lomaev nous donne à voir une salle à manger de taverne pleine de baleiniers, une compagnie hirsute, tavelée, musclée et broussailleuse. C'est qu'il y a du monde sur le Pequod, le baleinier où embarque Ismaël. Ces énormes navires sont de véritables usines flottantes, toute la chaîne de production de l'huile de baleine se fait à bord, du dépeçage de la bête jusqu'à la cuisson. En matière de cétacé, nul ne saurait dépasser en férocité et en taille le célèbre cachalot blanc, alias Moby Dick, qui a arraché une jambe au capitaine Achab. Ce dernier, désormais prêt à un tour du monde, n'aura de cesse de se venger. Les planches de luttes, elles aussi incroyables de puissance et de réalisme, sont à la hauteur du combat mythique que se livrent l'homme et la bête que certains lisent comme celui du bien contre le mal.

Herman Melville, illustrations Anton Lomaev
Moby Dick ou Le cachalot Traduit de l'anglais (États-Unis) par Philippe Jaworski
Sarbacane
Tirage: 6 000 ex.
Prix: 49,90 € ; 608 p.
ISBN: 9782377319862

Les dernières
actualités