A paraître

Depuis sa création en 2001 par Sophie Bancquart, les éditions Le Pommier publient les essais et travaux du philosophe Michel Serres, disparu le 1er juin 2019. Un an après sa mort, la maison lui rend hommage en publiant deux ouvrages le 3 juin.

Dans Adishats, un inédit que cet historien des sciences avait en partie rédigé dès 2001 puis enrichi d'années en années, Michel Serres revient sur le monde qu’il a connu durant sa jeunesse et met en lumière les grandes transformations de l’agriculture, de l’enseignement ou du rugby. Dans Hommage à 50 voix, des personnalités connues ou anonymes, philosophes, artistes, ses amis ou sa famille témoignent des multiples facettes de l’auteur de Petite poucette (2015).

Simultanément à la parution de ces deux titres, la première des "Rencontres Michel Serres de l’Ecole normale supérieure" se tiendra par visioconférence le 3 juin à 17h. Introduite par l’un de ses fils, Jean-François Serres, présentée et animée par Frédéric Worms, elle proposera des lectures de textes de Michel Serres par l’artiste — et ancien directeur général de Flammarion — Jean-Pierre Arbon et des mises en perspectives de ces textes par des philosophes tels Anne Baudart, Roland Schaer ou Bernadette Bensaude-Vincent.

Cette rencontre est organisée à l’initiative du Pommier, du Centre international de la philosophie française et de la toute jeune Fondation Michel Serres-Institut de France. Imaginée du vivant du philosophe, cette fondation a notamment pour but d’accompagner la publication de ses œuvres complètes et de favoriser les recherches autour de l’importante œuvre qu’il a laissé derrière lui.  





Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités