International

Hongrie : Mario Vargas Llosa soutient l’"université Soros" de Budapest

Mario Vargas Llosa - Photo CATHERINE HELIE

Hongrie : Mario Vargas Llosa soutient l’"université Soros" de Budapest

L’Université d’Europe centrale, financée par le milliardaire américain d’origine hongroise George Soros, est menacée de fermeture après l’adoption d’une loi protectionniste, le 11 avril.

J’achète l’article 1.50 €

Par Cécilia Lacour,
Créé le 14.04.2017 à 17h17,
Mis à jour le 14.04.2017 à 18h00

"Je soutiens l’Université d’Europe centrale dans ces circonstances difficiles", commence Mario Vargas Llosa dans un texte publié par l’université le 11 avril. L’Université d’Europe centrale, fondée en 1991 par le milliardaire américain d’origine hongroise George Soros, est menacée de fermeture depuis que le gouvernement hongrois a adopté une loi controversée, le 4 avril, prévoyant que les instituts d’enseignement étrangers, qui ne disposent pas de campus dans leur pays d’origine, soient privés de licence.
 
"Je ne suis pas surpris que le gouvernement hongrois menace cette institution dont les chercheurs prestigieux et de qualité honorent le pays. Ces menaces contre l’Université d’Europe centrale sont une attaque insidieuse contre la liberté", continue le récipiendaire du prix Nobel de littérature 2010, appelant les auteurs, intellectuels et académiciens à "se mobiliser pour empêcher cette action inquisitoriale".

Soutien de 400 auteurs, artistes et académiciens
 
Le romancier et essayiste Péter Nadas, dont le dernier récit Almanach sera publié le 21 avril au Bruit du temps, a également soutenu publiquement l’Université d’Europe centrale en appelant le président hongrois, Janos Ader, à ne pas signer le projet de loi.
 
Au total, plus de 400 auteurs, artistes et académiciens du monde entier, avec le poète et traducteur hongrois George Szirtes et le romancier irlandais Colm Tóibín en tête de liste, ont publié une lettre ouverte, reprise par nos confrères du Guardian, critiquant la possible fermeture de l’Université. 

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités