Jennifer Clement: "En littérature, nous sommes loin de la parité" | Livres Hebdo

Par Claude Combet, le 06.07.2018 (mis à jour le 06.07.2018 à 10h12) Entretien

Jennifer Clement: "En littérature, nous sommes loin de la parité"

© CALLISTER/WRITER PICTURES/LEEMAGE/FLAMMARION

Première femme présidente du Pen Club International, Jennifer Clement défend la liberté d’expression des auteures.

Jennifer Clement - L’association défend la liberté d’expression, c’est une vraie force intellectuelle qui a les moyens de faire pression quand un poète, un écrivain, un journaliste ou un blogueur est en prison. Mon rôle est de porter cette parole à l’Onu, dans toutes les instances internationales

Lire la suite (3 860 caractères)

S’abonner à livres Hebdo

Débloquez l’accès illimité aux articles et aux archives.

  • Classements et tableaux de bord
  • Meilleures ventes
  • Agenda événements
  • L’annuaire éditeurs & diffuseurs
  • Et plus encore...
je m’abonne

Acheter l’article [1,50€]

Il sera archivé et listé avec vos précédents achats depuis votre compte Livres Hebdo.

  • La version pdf et imprimable
  • L’accès aux documents annexes
  • L’archive disponible à vie
j’achète l’article
close

S’abonner à #La Lettre