Proclamation

Jonathan Littell couronné par le Prix Sade 2018

Prix Sade 2018

Jonathan Littell couronné par le Prix Sade 2018

Le prix Sade a récompensé les histoires fantasmées de Jonathan Littell, mais aussi un livre d'art aux dessins porn-apocalyptiques et un éditeur pour sa collection aux limites du convenable.

Par Vincy Thomas ,
Créé le 09.10.2018 à 11h40

Le prix Sade 2018 a été révélé le 6 octobre à la galerie Suzanne Tarasieve à Paris. Le jury, présidé par Emmanuel Pierrat (collaborateur à Livres Hebdo), a décerné trois prix.

Le prix Sade est revenu à Jonathan Littell pour Une vieille histoire. Le lauréat du Goncourt (Les Bienveillantes, 2006) a publié en mars dernier une nouvelle version de son ouvrage paru chez Fata Morgana en 2012. De deux chapitres, l'auteur est passé à sept.

A chaque chapitre, un narrateur sort d'une piscine, se change, et se met à courir dans un couloir gris. Il découvre des portes, qui s'ouvrent sur des territoires (maison, chambre d'hôtel, ville ou zone sauvage), lieux où se jouent et se rejouent, à l'infini, les rapports humains les plus essentiels (la famille, le couple, la solitude, le groupe, la guerre). La course s'achève dans la piscine, puis tout recommence. Pareil, mais pas tout à fait.

"La perversité se mêle à la quête de désir illimité et fantasmé. Le corps, dans tous ses excès, est célébré ou torturé", écrivait Kerenn Elkaïm dans son avant-critique parue dans Livres Hebdo le 23 février.
 
Deux prix spéciaux ont été proclamés. L'artiste Mavado Charon a ainsi reçu le prix Sade du Livre d'art pour son livre-monstre Dirty, qui regroupe dix ans de dessins porn-apocalyptiques, publié chez Mania Press.

Enfin, les éditions Le Murmure ont été distinguées par un prix spécial pour sa collection "Border line" à l'occasion de la parution de L'adolescente japonaise de Stéphane du Mesnildot en avril. La collection, créée en 2012, dispose d'un catalogue 27 titres.

Les dernières
actualités