Jonathan Shapiro ("Zapiro"), prix 2012 de la Liberté de publier de l'UIE

Jonathan Shapiro ("Zapiro"), prix 2012 de la Liberté de publier de l'UIE

Jonathan Shapiro di Zapiro

Jonathan Shapiro ("Zapiro"), prix 2012 de la Liberté de publier de l'UIE

Le caricaturiste sud-africain est actuellement en procès contre le Président Zuma qui l'accuse de diffamation à travers un dessin.

Par Vincy Thomas,
avec vt Créé le 15.04.2015 à 19h12

Le caricaturiste sud-africain Zapiro, de son vrai nom Jonathan Shapiro, a reçu le Prix de la liberté de publier, remis chaque année par l'Union Internationale des Editeurs. Le prix a été décerné hier, lors de la clôture du 29e Congrès annuel de l'Union, qui se déroulait au Cap (Afrique du Sud).

Né en 1958, Zapiro est sans doute le "cartooniste" le plus célèbre de son pays. Militant anti-apartheid dès 1983, il avait été emprisonné puis surveillé par les services secrets de son pays, avant de débuter sa carrière de caricaturiste en 1987 pour le journal South. L'année suivante, devenu membre de l'ANC - le parti interdit de Mandela - il fut incarcéré, sans jugement préalable, en tant qu'activiste politique.

Après s'être exilé aux USA, Zapiro est revenu en Afrique du Sud en 1991, et a commencé à dessiner des BD éducatives sur des thèmes comme le SIDA, la démocratie et la pédophilie. Depuis, il n'a cessé de publier et d'exposer ses oeuvres. En 2008, il a édité The Mandela Files, recueil de "cartoons" sur Nelson Mandela, en hommage à l'ancien Président et Prix Nobel de la Paix. Ses dessins causent parfois de violentes polémiques, notamment lorsqu'il s'attaque au Président du pays, Zuma. Un procès est en cours entre Zuma et Zapiro, accusé de diffamation pour avoir représenté le Président prêt à violer une femme représentant la Justice.

C'est notamment pour cette raison que l'UIE a décidé de lui apporter son soutien, au nom de la liberté d'expression, avec ce prix, doté de 5 000 Francs Suisse.

Malgré les intimidiations qu'il subit, les menaces de mort qu'il reçoit, Zapiro continue actuellement de dessiner, avec humour, pour la plupart des grands titres de la presse sud-africaine comme The Mail & Guardian, The Sunday Times et The Times. Il a étendu son talent à la lutte contre la corruption et l'autoritarisme.

Pour la première fois l'UIE a tenu son congrès sur le sol africain, à la veille de la 6e Foire du Livre du Cap. 300 éditeurs venus de 30 pays ont abordé les nouveaux enjeux de l'ère numérique, comme le droit d'auteur, la liberté de publication, le livre numérique et la TVA à travers 20 ateliers et colloques, où sont intervenus 70 professionnels. Ils ont, notamment, rappelé la nécessité d'éviter les monopoles et les positions dominantes dans la distribution numérique.

15.04 2015

Auteurs cités

Les dernières
actualités